Salon de l'Auto - Wathelet présente des mesures pour doper les voitures électriques et au gaz

20/01/14 à 17:24 - Mise à jour à 17:24

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le secrétaire d'État à la Mobilité, Melchior Wathelet, et son collègue en charge du Développement durable, Servais Verherstraeten, ont présenté au cours d'un séminaire lundi au Salon de l'Auto à Bruxelles, une série de mesures susceptibles de donner un coup de fouet aux voitures électriques et au gaz naturel (CNG), dont les ventes restent pour l'heure confidentielles en Belgique.

Salon de l'Auto - Wathelet présente des mesures pour doper les voitures électriques et au gaz

"On doit certes davantage emprunter les transports en commun, penser aux déplacements à vélo et à pied mais nous avons toujours besoin de la voiture qui représente aussi un secteur important. Plutôt qu'un adversaire, c'est un partenaire", a estimé Melchior Wathelet, tout en soulignant les avantages environnementaux mais aussi en termes d'indépendance énergétique d'un plus grand recours aux voitures électriques et au gaz naturel. Le secrétaire d'État a néanmoins constaté qu'un certain nombre d'obstacles demeurent comme le prix d'achat, les aspects psychologiques et surtout le manque d'infrastructures. "Il faut que nos mentalités changent. Les voitures aux gaz d'aujourd'hui sont différentes des anciennes bonbonnes LPG. Le CNG, ce n'est plus le LPG. On peut aller dans un parking, il n'y a pas de problèmes techniques et ce n'est pas plus dangereux", a assuré le secrétaire d'État à la Mobilité, pour qui le défi des infrastructures est "plus facile pour le gaz à court terme" alors qu'il s'agit plus d'un projet à moyen terme pour l'électricité. L'objectif pour 2014 est donc de faire passer le nombre de stations-service gaz naturel de 17 à une trentaine. Il s'agira aussi de faire évoluer la réglementation, notamment pour permettre l'accès aux parkings souterrains des voitures CNG. M. Wathelet a également prôné une meilleure coordination des politiques par le biais d'un groupe de pilotage réunissant l'ensemble des parties prenantes "pour que tous les acteurs tirent dans la même direction". De son côté, M. Verherstraeten a indiqué "mettre la dernière main" à une circulaire en matière de marchés publics. Il s'agira de tenir compte, outre du prix, "de l'impact économique, écologique et social du marché". En 2013, à peine quelques centaines de voitures électriques ont été immatriculées en Belgique, pour plus de 10.000 aux Pays-Bas et 30.000 en Norvège. (Belga)

Nos partenaires