Saint-Gobain Sekurit passe en phase 2: direction et syndicats se revoient jeudi

25/06/13 à 19:22 - Mise à jour à 19:22

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les discussions rentreront dans le vif du sujet jeudi concernant les modalités de départ à l'entreprise Saint-Gobain Sekurit (qui fabrique des pare-brises de voitures) située à Auvelais (Sambreville) où 263 emplois passeront à la trappe, a-t-on appris mardi de source syndicale.

La phase 1 de la procédure Renault a été officiellement finalisée mardi, selon Stéphane Baudart, permanent SETCa. "L'ambiance est assez terne pour le moment puisque les travailleurs espéraient toujours de pouvoir sauver l'outil. Le choc est rude. L'enjeu à présent est de négocier les modalités de départ", a commenté le permanent syndical. Direction et syndicats se revoient donc jeudi à Namur. "Ce sera délocalisé cette fois à Namur pour une question de place car du côté syndical, ils seront une vingtaine. Il y aura deux représentants de la direction, un consultant, et la DRH. Comme d'habitude, nous laisserons la direction venir avec les premières propositions. Ensuite, les représentants syndicaux feront des contre-propositions. Un agenda de plusieurs réunions a été établi", a ajouté Stéphane Baudart. Après jeudi, d'autres réunions sont prévues dans le courant du mois de juillet. Sur les 263 emplois touchés, il y a 205 contrats à durée indéterminée, 13 contrats à durée déterminée et 45 employés. C'est le 25 mars dernier que la direction avait annoncé son intention de fermer le site d'Auvelais. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos