Saint-Gobain Glass Auvelais - Accord social présenté aux travailleurs après l'annonce d'une fermeture le 16/09

03/07/14 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le personnel de l'entreprise Saint-Gobain Glass à Auvelais (province de Namur) a pris connaissance jeudi en matinée des conditions de départ qui ont été négociées entre les syndicats et la direction après l'annonce de la fermeture définitive le 16 septembre.

Alors qu'il y avait encore un espoir de maintenir une activité à Auvelais et que le bureau d'études Syndex (désigné par le cabinet du ministre wallon de l'Économie, Jean-Claude Marcourt) avait étudié les pistes possibles en ce sens, la direction a estimé que ce scénario n'était pas crédible. Plus de 300 emplois passeront à la trappe. La procédure de licenciement collectif a débouché sur un accord social. D'ici la fermeture définitive, les travailleurs (qui avaient été invités à ne plus se présenter au travail dès le 15 juin car ce n'était plus nécessaire) sont payés à 100% par l'entreprise, comme s'ils prestaient leurs heures. Dès le 16 septembre, les travailleurs qui ne font pas partie des prépensionnés recevront leur C4. "Du côté des ouvriers, ils ont un salaire décidé en commission paritaire en fonction de leur préavis qui équivaut environ à 75% du salaire pendant la période de préavis. A cela s'ajoutent un 'volet compensation' avec une prime brute forfaitaire de 25.000 euros, ce que nous appelons le socle commun, que tout le monde reçoit, et 1.900 euros par année d'ancienneté entamée. Il s'agit d'une indemnité de fermeture exceptionnelle. A côté de cela, il existe une indemnité de fermeture légale qui est identique pour les ouvriers et les employés. Au niveau du socle commun du côté des employés, nous avons 5.000 euros et 700 euros par année d'ancienneté. Une vingtaine d'employés sont concernés par les prépensions", a détaillé José Berlémont, délégué principal SETCa. Une cellule de reconversion permettra aux travailleurs de se réorienter grâce à des formations. "Parallèlement à cela, Saint-Gobain a aussi une cellule pour reclasser son personnel: Saint-Gobain Développement. Chaque membre du personnel qui cherche du travail sera encadré. On lui fournira par exemple un coach individuel, on l'aidera dans sa recherche d'emploi, on cherchera du travail pour lui en fonction de son profil... Les travailleurs peuvent même envisager la création d'entreprise, reprendre un commerce, etc", ajoute-t-il. Ces conditions sont jugées satisfaisantes pour les travailleurs qui subissent toutefois non sans mal cette fermeture. (Belga)

Nos partenaires