Restructuration SNCB - "La proposition Magnette est sage" (CEO SNCB)

03/12/12 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

Source: Trends-Tendances

(Belga) La proposition du ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette, de créer une structure bicéphale (SNCB et Infrabel) pour le groupe SNCB "est sage et orientée client", juge l'administrateur délégué de la SNCB, Marc Descheemaecker, lundi dans une interview au journal Metro.

M. Descheemaecker ne se montre guère favorable à la proposition des syndicats, qui défendent la vision d'une structure intégrée. "Nous venons d'une structure intégrée. Soyons honnêtes, il y a 10 ans, nous avions une dette de 10 milliards d'euros, un milliard de perte nette et des voyageurs qui se plaignaient de la qualité du service. La structure actuelle ne fonctionne pas non plus, c'est vrai, mais faut-il pour autant revenir totalement en arrière?" A la question de savoir si, dans ce dossier, les syndicats sont partis trop vite en grève, le CEO de la SNCB estime que "si vous avez des garanties sur le maintien des statuts et sur les conditions financières, vous ne brandissez pas l'arme de la grève. C'est ce que l'on fait en dernier ressort!". Au sujet du plan d'investissement 2013-2025, que vient d'adopter la SNCB-Holding, M. Descheemaecker se dit "très heureux de constater que le confort, la sécurité et la capacité des trains seront améliorés". Plus précisément, s'agissant de la sécurité des trains, l'administrateur délégué précise que les derniers trains seront équipés "l'année prochaine" du système TBL1+. "Pour la première fois dans l'histoire de la SNCB, tous nos trains seront équipés d'un système de sécurité." En outre, l'objectif est que le système européen ETCS soit complètement déployé "dans 10 ans". (PVO)

Nos partenaires