Restructuration SNCB : La FEB condamne la grève du 3 octobre et plaide pour un service minimum

28/09/12 à 14:58 - Mise à jour à 14:58

Source: Trends-Tendances

(Belga) La fédération des entreprises de Belgique (FEB) condamne la décision du front commun syndical au sein de la SNCB de mener une grève le 3 octobre prochain sur le rail.

Restructuration SNCB : La FEB condamne la grève du 3 octobre et plaide pour un service minimum

"Les discussions sont encore en cours et les motivations de la grève ne sont pas proportionnelles à ses effets sur l'économie. Les navetteurs et les entreprises sont les victimes d'une action menée dans le cadre de discussions auxquelles ils n'ont pas pris part", juge la FEB dans un communiqué. La fédération patronale constate en outre qu'il "semble de plus en plus fréquent de faire la grève avant de discuter, alors que les accords interprofessionnels en vigueur prévoient l'inverse" et espère que les syndicats renonceront à leur action. Cette grève incite la FEB à plaider, une nouvelle fois, "pour un régime de service minimum, comme il en existe à l'étranger". Le front commun syndical a décidé d'une grève de 24 heures, mercredi prochain sur le rail, pour protester contre les plans du ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette, visant à mettre en place une structure bicéphale pour la SNCB. Les syndicats plaident quant à eux pour une structure intégrée. (PVO)

Nos partenaires