Restrictions budgétaires chez De Lijn: "Cela suscite des craintes parmi le personnel"

09/08/14 à 16:43 - Mise à jour à 16:42

Source: Trends-Tendances

(Belga) La coupe budgétaire de 30 millions d'euros au sein de la société de transports en commun De Lijn, liée à l'opération d'assainissement des finances publiques en région flamande, suscitera des craintes parmi le personnel, indique samedi la secrétaire du syndicat socialiste ACOD (CGSP), Rita Coeck. "Les importantes restrictions de l'année dernière se font encore sentir et de nouvelles sont à nouveau entreprises", regrette Mme Coeck.

Restrictions budgétaires chez De Lijn: "Cela suscite des craintes parmi le personnel"

Rita Coeck n'a pas encore rencontré le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), mais estime néanmoins que les chiffres communiqués sont exactes. "Il y a déjà eu des coupes budgétaires drastiques il y a deux ans. Le nouveau gouvernement opte ainsi pour une réduction des transports publics", explique Mme Coeck. "Le monde entier reconnaît qu'il faut investir dans les transports publics, mais apparemment pas chez nous. Sous les ministres socialistes, le secteur des transports en commun avait été considérablement renforcé. Maintenant, il est clair que le choix est de ne plus le faire", poursuit la syndicaliste. "Je ne comprendrai jamais cette politique. De très mauvais choix ont été faits, qui entraîneront de lourdes conséquences dans le futur." Le syndicat chrétien attend, quant à lui, les chiffres définitifs avant de se positionner, a fait savoir le secrétaire ACV (CSC), Jan Coolbrandt. Le syndicat socialiste demandera à la direction une communication officielle lundi. Le gouvernement flamand accomplira une opération d'assainissement des finances publiques de 8 milliards d'euros en 5 ans, a annoncé le quotidien "De Morgen". (Belga)

Nos partenaires