Rente nucléaire - "Une décision unilatérale contraire au protocole d'accord"

26/11/12 à 19:57 - Mise à jour à 19:57

Source: Trends-Tendances

(Belga) La décision du gouvernement de prélever une contribution de 550 millions d'euros à charge des producteurs nucléaires va à l'encontre du protocole d'accord du 22 octobre 2009 entre l'Etat belge et GDF Suez, indique lundi Electrabel dans un communiqué. Electrabel n'a pas voulu faire d'autre commentaire que cette information écrite.

Dans son communiqué, Electrabel précise que le protocole prévoyait un montant entre 215 et 245 millions d'euros pour 2010-2014. Selon Electrabel, le montant de 550 millions ne repose sur "aucune réalité économique et ne tient compte ni de la dégradation brutale des marchés électriques en Europe, ni de l'indisponibilité des unités de Doel 3 et Tihange 2 ces six derniers mois." Lundi, le gouvernement a annoncé que le montant réclamé serait réduit de 75 millions d'euros à 475 millions d'euros en raison de l'arrêt des réacteurs Doel 3 et Tihange 2. "GDF SUEZ et Electrabel regrettent que leurs multiples initiatives pour entamer un dialogue constructif avec les autorités n'aient, jusqu'à présent, pas abouti. Elles considèrent qu'à un moment où notre pays a besoin d'encourager les entrepreneurs et les investissements, cette pénalité historique imposée de façon unilatérale à un des plus gros employeurs du pays constitue un signal négatif pour le monde économique", souligne encore le producteur d'électricité. "GDF SUEZ et Electrabel feront dès lors, comme le ferait tout industriel soucieux du respect de la continuité de son activité et des intérêts de ses clients et ses collaborateurs, valoir leurs droits et positions via les procédures adéquates", ajoute encore Electrabel. (PVO)

Nos partenaires