Réforme des pensions - La commission de réforme des pensions plaide "pour une réforme en profondeur"

16/06/14 à 17:22 - Mise à jour à 17:22

Source: Trends-Tendances

(Belga) La commission de réforme des pensions, mise en place par les ministres De Croo et Laruelle en avril 2013, plaide, dans son rapport présenté lundi, pour une réforme "en profondeur" du système des pensions, passant notamment par la mise en place d'un système à points, dont le nombre variera en fonction de la durée de la carrière et des revenus du travail pendant celle-ci. Quant à l'âge légal de la pension, il devrait passer à 66 ans en 2020 et à 67 en 2030, selon l'un des scénarios envisagés par la commission.

"A politique inchangée, le système de pension actuel n'est pas soutenable financièrement. Il ne correspond plus à l'évolution de la société et il pose des problèmes de qualité sociale", a expliqué au cours d'une conférence de presse Frank Vandenbroucke, ex-ministre et membre de la commission de réforme. "Ne modifier que les paramètres du système actuel ne suffira pas à résoudre ces problèmes", a-t-il ajouté en plaidant, au nom de la commission, pour "une réforme en profondeur" dans laquelle les trois régimes de pensions (salariés, indépendants et fonctionnaires) obéiront à des principes communs. Parmi ceux-ci figure l'introduction d'un système "à points" qui "créera un lien clair entre le calcul de la pension et les revenus professionnels moyens des actifs". Un comité national des pensions, au sein duquel siégeront les interlocuteurs sociaux, devra également être mis en place afin de veiller "à la qualité sociale et à la soutenabilité financière" du système. Quant au niveau moyen des pensions, il sera maintenu "grâce à un allongement des carrières", a encore indiqué Frank Vandenbroucke. (Belga)

Nos partenaires