Réforme des Finances - Plus d'un millier d'agents se rassemblent pour demander une reprise de la concertation

07/05/13 à 14:25 - Mise à jour à 14:25

Source: Trends-Tendances

(Belga) A l'appel des syndicats, réunis en front commun, plus d'un millier d'agents du SPF Finances se sont rassemblés mardi midi, durant une demi-heure, devant la Tour des Finances, au Botanique, à Bruxelles, pour demander une reprise des négociations sur la réforme de leur service.

"Le plan de basculement du personnel (découlant de la réforme Coperfin 2.0, NDLR) sera vraisemblablement présenté le vendredi 17 mai prochain en conseil des ministres", a déclaré Alphonse Vanderhaeghe, secrétaire permanent de la CSC - secteur ministères. Or, les organisations syndicales, réunies en front commun UNSP-CGSP-SLFP-CSC, sont en désaccord face à l'ensemble du dossier proposé, a-t-il ajouté. "C'est un déni de concertation", constate le syndicaliste. "La négociation est au point mort", a-t-il regretté, soulignant que l'autorité "tente de passer la réforme en force au conseil des ministres". "Nous ne demandons que quelques aménagements, notamment en ce qui concerne les carrières et les implantations, qui finalement ne coûtent rien." Estimant le nombre d'agents rassemblés mardi midi à près de 2.000, Aubry Mairiaux, président fédéral de l'Union nationale des services publics - secteur finances (UNSP), a insisté sur le fait que "le personnel suit le mouvement, contrairement à ce que dit le CD&V", qui semble faire croire que les syndicats sont isolés. Selon M. Mairiaux, c'est "l'avenir du département" qui est menacé, car il "ne sera plus aussi performant pour lutter contre la fraude fiscale", dénonçant un détricotage de la formation. Quant au statut du personnel, le syndicaliste demande plus de respect, tout en étant favorable à une gestion plus professionnelle. Un rendez-vous entre les syndicats et le ministre des Finances, Koen Geens, est programmé pour le 24 mai prochain. (Belga)

Nos partenaires