Recylex veut fermer une fonderie de plomb à Bruxelles; une vingtaine d'emplois menacés

24/06/13 à 13:30 - Mise à jour à 13:30

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le recycleur français de métaux Recylex (ex-Metaleurop) a l'intention de fermer une activité de fonderie de plomb de sa filiale belge FMM SA, située à Anderlecht, "devenue structurellement déficitaire" et qui emploie une vingtaine de personnes, a-t-il fait savoir lundi.

"Malgré les efforts de l'interne et les nombreux investissements consacrés à l'amélioration de la performance de l'outil de production, l'évolution des conditions de marché a fortement pesé sur les résultats d'exploitation de cette activité qui est devenue structurellement déficitaire", fait valoir Recylex dans un communiqué. L'activité de collecte des batteries automobiles usagées, qui fournissait l'essentiel plomb, n'est en revanche pas concernée, précise Recylex. Au total, FMM SA - qui regroupe la collecte et la fonderie de plomb recyclé - emploie 26 personnes. L'essentiel de ces effectifs porte néanmoins sur la fonderie, a précisé un porte-parole. L'an dernier, la filiale belge a produit environ 10.000 tonnes de plomb, soit environ 6,5% de la production totale de ce métal lourd chez Recylex, qui réalisé 75% de son chiffre d'affaires dans le plomb. (Belga)

Nos partenaires