Record d'investissements chinois en Europe

07/06/16 à 11:29 - Mise à jour à 12:24

Source: Trends-Tendances

En un an, les acquisitions chinoises ont connu un véritable bond (+44%) en Europe. Elles ont atteint le double par rapport à l'année 2015 et ont même dépassé celles conclues aux Etats-Unis.

Record d'investissements chinois en Europe

Chinese Yuan note in front of Euro and US Dollar notes, Melbourne 2016 © Getty Images/iStockphoto

Les investissements chinois, tous secteurs confondus, ont atteint le record de 23 milliards de dollars en 2015 en Europe, alors qu'ils étaient de seulement 18 milliards de dollars aux Etats-Unis pour la même période. Ces secteurs sont principalement l'automobile (7,8 milliards), l'immobilier et l'hôtellerie (6,4 millions) ainsi que les technologies d'information et de la communication, soit 2,4 millions.

Selon une étude "Bird's-Eye View: Chinese Investment into Europe and North America" sur les investissements chinois en Europe et en Amérique du Nord en 2015, publiée le 14 mars 2016 par le cabinet d'avocats d'affaires américain Daker & Mckenzi, les trois pays européens qui ont attiré le plus d'investissement chinois l'année dernière sont l'Italie (7,8 milliards), la France (3,6 milliards) et le Royaume-Unis (3,3 milliards).

Montée des investissements chinois en France

Club Med, Aéroport de Toulouse-Blagnac, AccorHotels... Le montant des investissements chinois ne cesse d'augmenter. C'est le cas particulièrement en France, avec une hausse de 160 % par rapport à l'année 2014, soit pour 1,3 milliards de dollars. Cette augmentation est la plus importante au sein des pays européens ayant accueilli le plus d'investissements chinois en 2015.

L'immobilier et l'hôtellerie représentent un montant d'investissement total de 3 milliards de dollars, soit 84% des investissements chinois totaux dans l'Hexagone. Le géant hôtelier chinois Jin Jiang s'impose en effet, petit à petit dans le tourisme français, d'ailleurs en ce début d'année il est devenu le premier actionnaire de l'hôtelier français, avec une montée au capital d'AccorHotels, à hauteur de 11,7 %.

Le second secteur le plus prisé est celui des transports et des infrastructures pour 173 millions de dollars (5 % du montant total). L'opération la plus emblématique de l'année a été, sans nul doute, la cession par l'Etat de 49,9 % de l'aéroport de Toulouse-Blagnac au consortium Symbiose. L'automobile quant à lui, constitue le troisième secteur avec 122 millions de dollars (3 % du montant total).

L'Europe et les Etats-Unis, au coude à coude

"L'Europe a encore beaucoup à offrir ou plutôt à vendre à la Chine, dans des secteurs de pointe comme l'aérospatiale, la robotique ou l'informatique. Les investisseurs chinois ne sont donc pas prêt à se détourner du vieux continent." a affirmé sur France 24, Jean-François Dufour, responsable du China Control Panel du cabinet de conseil Montsalvy consulting.

Depuis 2011, on constate en effet une montée en puissance des investissements chinois en Europe, mais également aux Etats-Unis. Si les investissements chinois ont été plus importants sur les quinze dernières années aux Etats-Unis, l'année 2015 a vu l'Europe inverser la tendance où les investissements dans les secteurs de l'infrastructure et les transports ont été trois fois plus importants qu'en Amérique du Nord.

Le dernier investissement chinois en date est celui du club de football italien, l'Inter Milan, racheté ce lundi 6 juin à 70% des parts par le géant chinois de la distribution de produits électronique et d'électroménager, Suning. Son grand rival, l'AC Milan, pourrait lui aussi être prochainement racheté par des investisseurs chinois après 30 ans sous la direction de Silvio Berlusconi.

Johanna BUKASA-MFUNI

En savoir plus sur:

Nos partenaires