Rapport annuel de la BNB - L'activité atone a pesé sur la rentabilité des banques

13/02/14 à 00:39 - Mise à jour à 00:39

Source: Trends-Tendances

(Belga) La faiblesse des taux d'intérêt et l'activité atone, notamment en matière de demande de crédits, ont pesé, en 2013, sur la rentabilité des banques, "nécessitant une gestion rigoureuse des coûts", a indiqué la Banque nationale de Belgique en marge de la présentation de son rapport annuel.

"Si les restructurations menées par les intermédiaires financiers belges leur ont permis de renouer avec les profits et donc de renforcer leur solvabilité, les conditions d'activités restent difficiles, hypothéquant un retour durable à la rentabilité", écrit ainsi la BNB dans son rapport. Selon cette dernière, les bénéfices enregistrés l'an passé résultent, pour une grande part, d'éléments exceptionnels, en particulier de plus-values sur titres, qui devraient se tarir dans les années à venir en raison de la faiblesse actuelle des taux d'intérêt; une faiblesse qui plombe également les résultats des entreprises d'assurances. La Banque nationale est par ailleurs revenue sur les travaux entrepris en vue d'accroître la stabilité du système financier, par l'intermédiaire notamment de la nouvelle loi bancaire qui concrétisera la réforme du secteur financier (normes de solvabilité plus sévères, nouvelles normes de liquidité, renforcement de la gouvernance, ...) et de mesures structurelles (approbation préalable de la BNB requise pour les décisions stratégiques, ...) "Ce contrôle bancaire renforcé a permis le rétablissement de la confiance dans les banques européennes comme condition du redressement de la croissance de l'économie", a conclu la Banque nationale. (Belga)

Nos partenaires