Rapport annuel de la BNB - Coût du travail: "Même le salaire net commence à poser problème"

13/02/14 à 00:38 - Mise à jour à 00:38

Source: Trends-Tendances

(Belga) Si le ralentissement de l'inflation s'est "largement" répercuté sur l'évolution des coûts salariaux en 2013, il demeure "absolument nécessaire de continuer à les maîtriser", d'autant que les salaires nets, en Belgique, font désormais partie des plus élevés de la zone euro - à égalité avec ceux du Luxembourg -, a insisté Luc Coene, le gouverneur de la Banque nationale, à l'occasion de la présentation du rapport annuel de l'institution.

"Les mesures déjà adoptées dans ce cadre ne produiront des effets favorables sur la compétitivité et sur l'emploi que si elles ne servent pas de marge supplémentaire pour augmenter les salaires bruts", estime ainsi la Banque nationale selon laquelle, par ailleurs, le mécanisme d'indexation "complique la résorption du handicap salarial" de la Belgique par rapport à ses trois voisins (France, Pays-Bas et Allemagne). D'après les chiffres publiés par la Banque nationale, la progression des coûts salariaux horaires dans le secteur privé est passée, en Belgique, de 3,7 pc en 2012 à 2,2 pc l'année passée. Dans le secteur public, la hausse s'est élevée à 3,1 pc en 2013, à comparer à une augmentation de 3,8 pc en 2012. "Mais fondamentalement, l'écart salarial entre la Belgique et ses voisins persiste, et ce n'est pas positif pour l'économie. Il existe indéniablement un problème concurrentiel qu'il faut régler", a enfin déclaré Luc Coene. (Belga)

Nos partenaires