Quelque 700 militants dans les rues de Bruxelles pour défendre le secteur verrier

04/06/13 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Trends-Tendances

(Belga) Quelque 700 militants du front commun syndical CSC-FGTB-CGSLB, selon la police, ont défilé bruyamment mardi dans les rues de Bruxelles pour défendre le secteur verrier. Ce dernier est fortement touché par les restructurations et fait face au dumping social.

Quelque 700 militants dans les rues de Bruxelles pour défendre le secteur verrier

Aux cris de "on ne lâchera pas", "tous ensemble, tous ensemble" et en lançant des pétards, les militants venus de toute la Belgique et d'autres pays européens ont manifesté pour dénoncer le manque de soutien des autorités publiques et réclamer une politique industrielle européenne pour sauver l'emploi. "L'ensemble du secteur verrier belge, vu les différents plans de restructuration lancés par des grands groupes, veut sensibiliser l'Union européenne", explique Alain Antoine, permanent CNE. D'après les dernières estimations, les effectifs en Belgique sont passés en quelques années de 11.500 travailleurs à 8.500. Les dernières restructurations ont touché des entreprises comme AGC Moustier-sur-Sambre, Saint-Gobain Sekurit à Auvelais ou AGC Zeebrugge. "Le secteur fait de plus face à l'afflux important de verre chinois et aux délocalisations vers l'Europe de l'Est qui brade les prix", ajoute Alain Antoine. Le secteur souffre aussi de la baisse des commandes de panneaux photovoltaïques et de la crise dans le secteur automobile (pare-brises, etc). Une délégation syndicale a été reçue par le directeur général de la DG Entreprises et Industrie, M. Calleja-Crespo, pour lui exposer que "le secteur verrier a un avenir si on prend des mesures". Le secteur veut obtenir pour décembre une table ronde industrielle. (Belga)

Nos partenaires