Quelque 170 Belges se joignent à l'action contre Facebook

04/08/14 à 17:53 - Mise à jour à 17:53

Source: Trends-Tendances

(Belga) Près de 170 Belges se sont joints ces derniers jours à l'action collective contre le réseau social Facebook, annoncent les initiateurs du projet lundi. C'est l'activiste autrichien Max Schrems, un étudiant en droit, qui a emmené l'affaire de protection des données devant le tribunal de commerce de Vienne. Selon lui, plus de 12.000 utilisateurs, des Allemands et Autrichiens pour la moitié d'entre eux, se seraient déjà joints à l'action.

Quelque 170 Belges se joignent à l'action contre Facebook

Son appel aux utilisateurs du réseau social a été lancé vendredi dernier. Pour s'associer au procès, c'est très simple, il suffit de remplir un formulaire disponible sur l'interface www.fbclaim.com. Seules restrictions légales: être majeur et ne pas être résident américain ou canadien. Les utilisateurs de ces deux pays sont en effet sous contrat avec Facebook Etats-Unis tandis que le reste du monde dépend de la filiale irlandaise de l'entreprise. Si Max Schrems fait appel à la justice, c'est parce qu'il estime que Facebook ne respecte pas les lois européennes en matière de protection des données. Il critique notamment la participation du réseau social au programme Prism (système d'espionnage de la CIA) et l'échange illégal de données personnelles à des applications externes via le fameux bouton "j'aime". Les utilisateurs souhaitant se joindre au procès ne courent aucun risque financier étant donné qu'un organisme de financement allemand (ROLAND ProzessFinanz) prendra en charge tous les frais nécessaires en cas de défaite. En contrepartie, en cas de victoire, ledit organisme s'emparera de 20% des dommages que devra débourser l'empire de Zuckerberg. Max Schrems compte réclamer 500 euros de dommages et intérêts pour chaque utilisateur qui prendra part à cette action collective. (Belga)

Nos partenaires