Parole d'Expert: Prévenir les accidents de travail graves

13/01/16 à 15:10 - Mise à jour à 15:07

Source: Trends-Tendances

Les employeurs peuvent agir de manière proactive pour éviter la répétition d'accidents. Au final, cela améliore la sécurité mais aussi l'efficacité des équipes.

Parole d'Expert: Prévenir les accidents de travail graves

© istock

Un accident de travail grave, ce n'est pas seulement celui qui entraîne une incapacité de travail permanente. La réglementation étend la notion à tous les accidents pour lesquels un employeur a la possibilité de prendre des mesures en vue d'éviter leur répétition, même si les dommages physiques se limitent à un bras cassé ou des brûlures entraînant deux jours d'incapacité de travail. L'employeur doit alors établir un rapport circonstancié en vue de déterminer les causes de l'accident et, surtout, les dispositions qui devraient pouvoir éviter qu'il ne se reproduise.

Les analyses menées dans ce cadre mettent souvent en évidence des lacunes dans l'organisation. La personne est-elle intervenue seule alors qu'il faudrait théoriquement être deux ? Les installations ont-elles été correctement consignées avant une intervention ? La consignation signifie qu'il faut veiller strictement à ce que les énergies soient bien coupées avant la réparation d'une machine, qu'elles ne puissent pas se réenclencher et qu'aucune énergie résiduelle ne puisse perturber le travail. Cela implique des instructions claires et tout un travail de préparation, de formation et de sensibilisation. L'absence de consignation est à l'origine de trop nombreux accidents graves.

Partager

La réglementation insiste aussi, depuis quelques années, sur la nécessité d'analyser les aspects psychosociaux.

La réglementation insiste aussi, depuis quelques années, sur la nécessité d'analyser les aspects psychosociaux. Les conditions de travail, le stress, la manière dont les tâches sont expliquées et préparées, tout cela peut également jouer dans la survenue d'un accident et ce sont typiquement des aspects sur lesquels l'employeur peut intervenir afin d'éviter la répétition des accidents.

Souvent, les employeurs ont malheureusement besoin d'un accident grave pour prendre conscience de l'importance de la prévention. Ils devraient agir de manière plus proactive. Certes, cela représente un certain coût, mais l'expérience montre que l'opération est gagnante sur le long terme. Sur le plan humain, bien entendu, mais aussi financier. L'entreprise évite une série de coûts liés aux interventions médicales, aux enquêtes, à la formation du ou des remplaçants, etc. Il faut aussi tenir compte de l'impact moral. Les travailleurs auront une certaine réticence à utiliser des équipements ou une machine avec lesquels un de leurs collègues a été victime d'un accident grave. Cela perturbe la vie de l'entreprise.

Le risque zéro n'existe pas. Mais il y a moyen de réduire sensiblement les risques par une démarche de prévention en amont. Un travail bien préparé, cela signifie un équipement adéquat, la prise en compte de situations spécifiques (par exemple un chantier à proximité de voies ferrées ou de lignes à haute tension), l'acheminement de tout le matériel nécessaire pour épargner des allers-retours. Le travail est alors bien plus efficace, car les personnes ne doivent pas agir dans la précipitation. L'entreprise a alors gagné non seulement en sécurité mais aussi en efficacité.

NATHALIE NOUVELLE, conseillère en prévention au service Prévention d'Ethias

En savoir plus sur:

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires