Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

13/06/12 à 09:49 - Mise à jour à 09:49

Pub sur mobile : pourquoi l'Eldorado se fait attendre

Tout le monde en parlait, c'était l'Eldorado assuré. Comme votre GSM est devenu aujourd'hui la principale porte d'entrée vers l'Internet, beaucoup d'annonceurs ont misé sur le fait que le marché de la publicité allait se diriger en masse vers votre téléphone portable. Comme toujours, cependant, il y a loin de la coupe aux lèvres.

Tout le monde en parlait, c'était l'Eldorado assuré. Comme votre GSM est devenu aujourd'hui la principale porte d'entrée vers l'Internet, beaucoup d'annonceurs ont misé sur le fait que le marché de la publicité allait se diriger en masse vers votre téléphone portable. Comme toujours, cependant, il y a loin de la coupe aux lèvres. Une étude récente d'InSites Consulting montre que les Belges sont réfractaires à toute intrusion du marketing et de la publicité dans leur téléphone portable.

Plus précisément, 56 % des Belges s'y montrent opposés, 16 % tolèrent à peine cette publicité sur leur GSM et seulement 5 % y sont totalement favorables. Pour justifier ce désintérêt des Belges, pour ne pas dire leur opposition, les experts d'InSites pensent qu'il y a une inadéquation entre les actions marketing qui sont menées sur nos smartphones et les attentes ou les besoins réels des utilisateurs.

En réalité, lorsqu'on analyse ce que font nos compatriotes avec leur smartphone, on découvre, par ordre d'importance : un, ils veulent rester en contact avec leurs proches ; deux, ils veulent avoir accès aux informations ; trois, ils jettent un coup d'oeil sur leurs e-mails ou sur leur agenda ; quatre, ils cherchent du divertissement. Le hic pour les publicitaires, c'est que la plupart des actions marketing réalisées pour les smartphones ne reposent souvent sur aucun des usages que je viens d'énoncer. D'où le rejet des Belges pour le marketing mobile.

Le message marketing le mieux toléré, selon cette étude, ce sont les offres promotionnelles pour se rendre dans tel magasin pour se voir offrir un discount. Or, même ce genre de message ne recueille l'adhésion que de 30 % des Belges. Il faudra donc encore attendre un peu avant de voir l'Eldorado de la publicité sur téléphone mobile se concrétiser.

Nos partenaires