Un fast-food belge à New York

19/07/12 à 10:46 - Mise à jour à 10:46

Source: Trends-Tendances

Yves Jadot multiplie les projets à Manhattan : après y avoir lancé, il y a 15 ans déjà, la chaîne "Petite Abeille", le restaurateur belge s'apprête à inaugurer une nouvelle enseigne dédiée à l'art du croque-monsieur.

Un fast-food belge à New York

© Delphine Mauroit / DMDesign

Les projets se bousculent pour Yves Jadot, restaurateur bruxellois installé à New York depuis les années 1980 et qui est aujourd'hui à la tête de sept établissements, dont quatre appartiennent à la même enseigne Petite Abeille spécialisée dans les plats typiquement belges.

Le très court terme, d'abord, avec l'organisation, ce 21 juillet, de la Belgian National Day, la traditionnelle journée "noire-jaune-rouge" qu'il a lancée avec la Chambre de Commerce belgo-américaine, au coeur de Big Apple. Au programme : concerts des artistes Axelle Red et Raymond van het Groenewoud, vente aux enchères caritative et, bien sûr, dégustations de bières et de mets 100% belges pour 700 invités friands de networking.

Le plus long terme, ensuite, avec le rêve toujours caressé d'Yves Jadot d'ouvrir le tout premier Tintin Café à New York et aussi une Belgian House qui serait fortement truffée de références artistiques et gastronomiques à une certaine belgitude.

Le moyen terme, enfin, avec l'inauguration d'un tout nouveau bar lounge au début de l'année 2013 dans le même esprit que son très prisé The Raines Law Room au coeur de Manhattan, et surtout le lancement, le mois prochain, d'une nouvelle chaîne de mini-restaurants baptisée La Maison du Croque-Monsieur (en français dans le texte) et dont la première adresse sera située sur la 13e rue, en plein quartier universitaire.

Un fast-food classe

Dédié à l'art du pain garni et poêlé, ce "fast-food classe" (dixit Yves Jadot) s'étendra sur une surface d'à peine 60 m² et visera une clientèle essentiellement étudiante. Tout comme pour les derniers projets du restaurateur bruxellois, le design et la scénographie des lieux ont été confiés à Delphine Mauroit, une architecte belge également installée à New York depuis quelques années déjà au sein de son bureau DMDesign.

"L'idée est de faire une chaîne de plusieurs Maisons du Croque-Monsieur à New York, comme pour les enseignes Petite Abeille, mais en visant cette fois une clientèle plus jeune", commente Yves Jadot qui reste également attentif au développement de ses deux autres projets à long terme, même si le Tintin Café est aujourd'hui quelque peu gelé. Malgré 30.000 dollars investis par le restaurateur belge en frais d'avocats et d'architectes, le projet tintinophile est en effet momentanément au frigo, en attendant de meilleures nouvelles de Moulinsart SA, la société qui gère scrupuleusement les droits dérivés de l'oeuvre d'Hergé.

En revanche, le dossier de la Belgian House suit, quant à lui, tout doucement son chemin. A ce jour, Yves Jadot a déjà réussi à lever deux millions d'euros auprès de grands noms belges de l'alimentation et de la gastronomie pour financer son aventure et il ne désespère donc pas inaugurer les lieux dans le courant de l'année 2013.

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires