Quand le tatouage devient publicitaire

10/05/13 à 10:06 - Mise à jour à 10:06

Source: Trends-Tendances

Aduler une marque au point de s'en faire tatouer le logo sur la peau n'est pas un phénomène neuf en soi. En revanche, demander à des employés d'opter pour un tatouage représentant le sigle de leur entreprise en échange d'une augmentation de salaire, ça, c'est plutôt inédit !

Quand le tatouage devient publicitaire

C'est l'une des pubs qui fait actuellement le buzz sur le Web. Pour vanter les mérites de son modèle Lumia 920, Nokia a mis en scène un mariage cocasse où les adeptes de Samsung et d'Apple se livrent une véritable guerre en pleine cérémonie religieuse...

Outsider sur le marché du smartphone, Nokia rue dans les brancards de ses concurrents qui sont nommément cités dans le spot, se moquant au passage des défenseurs les plus intégristes de l'iPhone qui n'hésitent pas à se faire tatouer la célèbre pomme sur le poitrail en guise d'engagement solennel à leur marque fétiche.

Cette fascination totale pour un produit au point d'en enfermer le logo dans sa peau n'est pas un phénomène neuf en soi et on ne compte d'ailleurs plus les illuminés qui se sont fait tatouer des marques de sport, de bière ou de voiture sur leur corps.

En revanche, les entreprises qui demandent explicitement à leurs employés d'apposer un sigle sur leur peau pour obtenir une augmentation, ça, c'est nouveau. Et ça se passe du côté de New-York, évidemment.

Patron de la société immobilière Rapid Realty, Anthony Lolli a en effet proposé à ses employés de se faire tatouer le logo de son entreprise en échange d'une augmentation salariale de 15%. Peu importe la taille ou l'emplacement du tatouage, l'important est de montrer son dévouement épidermique à la société.

Aux dernières nouvelles, une quarantaine des 1.000 salariés de Rapid Realty auraient déjà imprégné leur peau du logo de leur employeur. Une folie qui fait peur mais qui est aussi, malgré tout, un sacré coup de pub pour l'entreprise en question.

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires