Quand le marketing devient multi-sensoriel

09/04/14 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Trends-Tendances

L'exploration des sens par la voie numérique sera-t-elle le nouveau jackpot des marques ? Si l'on en croit les derniers développements en date, la réponse semble positive...

Quand le marketing devient multi-sensoriel

Si la vue et l'ouïe sont les deux sens évidemment privilégiés dans toute communication publicitaire à travers un écran digital, les trois autres sens (le toucher, l'odorat et le goût) ne sont pas définitivement rangés au placard numérique pour autant.

Au premier rang des développements probables de nos comportements digitaux, le toucher semble d'ailleurs promis à un bel avenir. D'ailleurs, le récent rachat de la start-up Oculus, spécialisée dans la réalité virtuelle, par le géant Facebook, laisse présager de l'évolution en cours. Car avec la réalité virtuelle, la porte va aussi s'ouvrir sur la transmission numérique de sensations strictement tactiles.

Ce n'est plus de la science-fiction : nous pourrons un jour ressentir sur l'épiderme des sensations réelles pourtant développées par un programme informatique et ceci via des capteurs "intelligents", qu'il s'agisse d'un gant pour saisir un objet ou de toute une combinaison pour vivre une expérience sensorielle. On n'ose imaginer les applications possibles pour le secteur très lucratif des jeux vidéos, pour l'industrie tout aussi rentable du porno et pour des marques qui voudraient communiquer différemment.

Beaucoup plus compliquée, la transmission de sensations vers les deux derniers sens (le goût et l'odorat) reste malgré tout, elle aussi, d'actualité. Ainsi, récemment, des chercheurs de l'Université d'Harvard, ont développé l'Ophone, un prototype de smartphone diffuseur d'odeurs pour mieux transmettre les émotions.

Quant au goût, il pourrait bien être également "numérisé" grâce à la Digital Lollipop (photo), une espèce de sucette techno qui offre la possibilité de vivre quatre sensations gustatives : le salé, le sucré, l'amer et l'acide. Certes, le chemin est encore long vers le vrai goût du produit, mais nul doute que les marques resteront attentives aux futurs développements des expériences en cours...

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires