Quand le gratuit "booste" les ventes

04/03/13 à 14:28 - Mise à jour à 14:28

Source: Trends-Tendances

Comment résister au rouleau-compresseur de la concurrence quand on est un petit poucet dans son secteur et que les géants ne cessent de casser les prix ? En terre suédoise, une quincaillerie de quartier a trouvé la solution originale qui pourrait très facilement être importée chez nous.

Quand le gratuit "booste" les ventes

Face aux Brico et autres Hubo du cru, la minuscule enseigne Malmö Hardware Store a en effet imaginé un concept marketing reposant sur la gratuité et sur une simple application Facebook qui a dopé son business en quelques semaines à peine.

Ne pouvant rivaliser sur la vente de petites machines telles que foreuses, ponceuses et autres scies électriques, la petite quincaillerie de Malmö a inauguré une application baptisée Tool Pool permettant à chacun de louer gratuitement du matériel de bricolage dans son magasin du centre-ville.

Pour ce faire, les personnes intéressées devaient toutefois accepter de télécharger cette application sur leur profil Facebook. De la sorte, lorsqu'elles réservaient du matériel sur le calendrier pratique de la page Tool Pool, tous les contacts de ces Suédois étaient directement informés de l'existence de ce service gratuit.

Et comme la plupart de ces personnes qui s'investissent dans de petits travaux domestiques ont généralement besoin de vis, de clous, de colle ou de peinture, c'est précisément sur la vente de ce "petit" matériel que le Malmö Hardware Store a finalement "boosté" son chiffre d'affaires.

Lancée en décembre dernier, l'application a été utilisée par plus de 600 apprentis bricoleurs, augmentant de 25% les ventes de la quincaillerie puisque les statistiques ont révélé que quatre loueurs sur cinq ont profité de ce service gratuit pour effectuer des achats complémentaires sur place.

Mieux : les internautes trop éloignés de Malmö ont même réclamé la location d'outils près de chez eux et le petit poucet du bricolage compte dès lors ouvrir des enseignes dans quatre autres villes de Suède. Pas mal...

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires