Pub : quand Cupidon fait son malin

13/02/13 à 18:24 - Mise à jour à 18:24

Source: Trends-Tendances

Non, la Saint-Valentin ne génère pas que des campagnes de pub bêtement sucrées. Il lui arrive aussi de titiller la créativité de publicitaires inspirés qui signent parfois des opérations honorables. Et drôles.

Pub : quand Cupidon fait son malin

Chaque année, c'est le même cirque. A la Saint-Valentin, les marques se sentent presque obligées de communiquer avec faste sur cette grande fête commerciale qui prend l'amour en otage. Et chaque année, on se dit la même chose : pourquoi prêter attention à ces messages sans intérêt créatif et dont l'unique but consiste à séduire finalement le portefeuille ?

Et pourtant. Il est des moments où l'on se sent agréablement surpris. Des moments où même la Saint-Valentin peut générer des initiatives publicitaires originales, drôles, créatives, inédites et 100% belges. Et à ce moment-là, on ne résiste pas à tomber, malgré tout, dans le "travers" de cette fête artificielle.

Preuve en est avec ces deux exemples qui, au final, relèvent plus du service sympathique que du bourrage de crâne commercial. La première initiative vient de Touring et est portée par un petit film savoureux signé par l'agence TBWA, à la bande-son imparable.

Le spot soutient donc une campagne plus que profitable : ce 14 février, les patrouilleurs de Touring dépannent gratuitement les automobilistes en difficulté, qu'ils soient membres ou pas de l'association. Mieux, les heureux dépannés de la Saint-Valentin (qui auront préalablement formé le 070 344 777) recevront en sus un ballot de pralines et un autocollant "Just Rescued". Appréciable.

Autre campagne belge décalée et qui est, surtout, une première européenne : pour la Saint-Valentin, l'agence Happiness Brussels vient de signer un spot radio pour pagesdor.be qui est "shazamable", du nom de cette application de reconnaissance auditive qui permet d'obtenir instantanément le titre d'une chanson en dirigeant son smartphone vers le baffle d'une radio.

Pour promouvoir l'application mobile "A table" de pagesdor.be qui associe désormais la réservation d'un restaurant à celle d'un taxi sur son téléphone portable, l'agence de pub bruxelloise a donc imaginé un spot radio qui permet à l'auditeur de télécharger directement cette application sur son smartphone en activant simplement le logiciel Shazam. Un peu "geek", certes, mais malin.

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires