Pub : le futur a de l'avenir

16/10/13 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Trends-Tendances

En Lettonie, les autorités de la sécurité routière ont imaginé une action originale pour sensibiliser les jeunes conducteurs : les interpeller par SMS à travers leur "propre moi" en provenance du futur.

Pub : le futur a de l'avenir

Idéale pour interpeller les foules, la notion de futur est encore plus efficace lorsqu'elle cible directement chaque consommateur et qu'elle l'entraîne personnellement dans des scénarios probables sur base d'informations vérifiées. A ce titre, les mages et autres voyants sont régulièrement utilisés dans les pubs et les actions de sensibilisation (même la respectable Febelfin y a eu recours chez nous) et, dans cette logique, il était évidemment attendu que la technologie s'invite un jour dans la danse futuriste pour aider l'annonceur à mieux faire passer son message.

Ainsi, en Lettonie, les autorités de la sécurité routière ont récemment mis en place une opération singulière pour sensibiliser les jeunes conducteurs aux dangers de la conduite en état d'ivresse. Avec la complicité d'un ami de la "cible" qui fournissait le nom et le numéro de téléphone portable de son ami légèrement éméché, le propriétaire du GSM en question recevait, quelques minutes plus tard, un message en provenance... du futur ! Et pas n'importe lequel : un message écrit par "lui-même", signalant que s'il conduit sa voiture dans cet état-là, il se retrouvera encastré dans un arbre 30 minutes plus tard...

Prévoir le crime

Jouant sur le registre de la peur, cette action fait irrésistiblement penser au business mis en place par PredPol, une société américaine qui a développé un logiciel permettant de situer les zones géographiques dans lesquelles un crime a le plus de probabilité d'arriver. Grâce à un algorithme savant qui prend en compte différents paramètres comme les données démographiques, la composition des quartiers et l'historique des délits commis, Predpol livre, en temps réel, les zones considérées "à risque". Et ceci afin d'envoyer des patrouilles de police pour diminuer les chances que le drame survienne.

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires