Marketing cannibale

11/10/12 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Trends-Tendances

Provocation sanguinaire : la société Capcom inaugure une boucherie de "viande humaine" pour faire la promotion de son nouveau jeu vidéo "Resident Evil 6".

Marketing cannibale

L'idée n'est pas neuve. Mais jusqu'ici, elle servait la cause d'artistes ou d'activistes habités par la volonté de faire passer un message fort généralement défendeur de la cause animale. Ainsi, en 2010 déjà, des militants de l'association de défense du droit des animaux PETA s'étaient mis eux-mêmes, sous cellophane, dans des barquettes géantes, histoire de montrer que "la chair reste de la chair ", qu'elle provienne d'un homme, d'un boeuf ou d'un cochon.

Spectaculaire, l'action vient d'être récupérée cette fois par les grands stratèges du marketing. Pour "fêter" la sortie du jeu vidéo Resident Evil 6 dont le principe consiste à flinguer du zombie, l'éditeur Capcom a eu la "bonne idée" d'installer une "vraie boucherie humaine" en plein coeur du marché londonien de Smithfield, connu pour son commerce de viande en gros.

Pour l'occasion, mains, doigts, pieds, oreilles et mêmes pénis humains étaient proposés à la vente dans de jolies barquettes recouvertes de film alimentaire. Si le spectacle cannibale était évidemment truqué (puisque tous ces morceaux de choix étaient constitués et sculptés avec de la viande animale), il n'en reste pas moins que l'opération commerciale reste douteuse, même en termes d'efficacité marketing.

Seul petit bémol humanitaire à cette grosse faute de goût : l'argent des barquettes de "viande humaine" réellement commercialisées a été versée à une association caritative qui vient en aide aux personnes amputées. Provoc jusqu'au bout, on vous dit.

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires