Lorsque le son devient objet

14/01/13 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

Source: Trends-Tendances

Pour vanter son immense banque d'archives sonores accessibles en ligne, le réseau de la radio publique polonaise utilise la tendance émergente des imprimantes 3D dans sa campagne de com. Audacieux.

Lorsque le son devient objet

Les prescripteurs de tendances l'annoncent haut et fort : 2013 sera l'année du "do it yourself" absolu, comprenez cette faculté donnée aux consommateurs de concrétiser eux-mêmes leurs propres rêves, que ce soit via des plateformes de crowdfunding ou via de nouvelles formes de technologies démocratisées.

Au hit-parade de celles-ci, l'imprimante 3D est incontestablement la star de l'affiche puisqu'elle s'apprête à révolutionner le paysage industriel. Un peu comme Internet a bousculé la société de l'information à la fin du 20e siècle, les nouvelles imprimantes 3D (à prix enfin accessibles) vont bientôt permettre à tout un chacun de créer, grâce à un logiciel, de véritables objets en plastique ou en résine, des pièces de rechange ou encore des accessoires personnalisés sans passer par les fournisseurs habituels.

Fascinantes, ces nouvelles "machines-outils à domicile" du 21e siècle risquent donc de secouer fortement le modèle économique actuel et certaines marques semblent déjà intégrer la révolution en marche dans leur communication. En ce début d'année, la palme revient à Polskie Radio, le réseau de la radio publique polonaise, à travers son opération "Touch the sound".

Pour mieux faire parler d'elle, l'entreprise a en effet invité ses fans à choisir leurs 24 archives préférées dans sa banque de données en ligne comprenant plus de 150.000 discours, chants et autres documents sonores. Les ondes dessinées par ces archives élues ont été ensuite matérialisées en objets palpables grâce au procédé de l'imprimante 3D, avant d'être enfin exposées au public dans le cadre d'un salon dédié aux sciences.

Malin. Efficace. Précurseur.

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires