Les vraix-faux méchants d'Amnesty

18/06/12 à 12:54 - Mise à jour à 12:54

Source: Trends-Tendances

L'organisation humanitaire s'offre un casting de rêve et deux caméras cachées pour sa dernière campagne de sensibilisation relative au commerce des armes : Dark Vador et Joker. Rien que ça.

Les vraix-faux méchants d'Amnesty

Les caméras cachées sont dans l'air du temps publicitaire. Pour la dernière campagne d'Amnesty visant à dénoncer "le commerce irresponsable des armes", l'agence Air vient de piéger gentiment deux célèbres firmes d'armement.

A chaque fois, le scénario mis en scène par le réalisateur des Barons Nabil Ben Yadir était identique : un " méchant cinématographique " débarquait avec ses gardes du corps au siège de l'entreprise visée pour acheter des armes en grandes quantités.

A la FN Herstal, c'est Dark Vador et ses gardes du corps qui ont ainsi débarqué en personne...

Tandis qu'en France, le fameux Joker, ennemi juré de Batman, a réclamé en vain son lot d'avions de chasse chez Dassault...

Deux films décalés baptisés "Who's the villain ?" ("Qui est le méchant ?") qui font actuellement le buzz sur les réseaux sociaux et qui invitent surtout les internautes à signer une pétition "contre un traité autorisant la vente d'armes aux tyrans ".

F. Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires