Les fausses factures de JCDecaux

16/06/14 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Trends-Tendances

L'afficheur JCDecaux a réalisé un coup de bluff magistral en envoyant des fausses factures à 50 de ses clients. L'astuce ? Les faire payer pour de la pub prolongée sur Google Street View...

Les fausses factures de JCDecaux

Imaginez le tableau. Vous êtes directeur de la communication d'une grande marque active en Belgique et vous recevez un joli paquet par la poste. A l'intérieur, un cadre qui reprend la photo d'une de vos anciennes campagnes dans une rue de Bruxelles, accompagné d'un courrier étrange qui fait mention d'une somme impayée.

Concrètement, la lettre signée par l'afficheur JCDecaux explique que votre poster est visible depuis des années sur Google Street View (capture d'écran encadrée à l'appui) et qu'il convient donc d'adapter la facture initiale aux réalités du marché. Bref, cette visibilité digitale et "gratuite" a un prix et l'on vous réclame donc plusieurs dizaines de milliers d'euros...

Vous suez déjà à grosses gouttes lorsque la suite du courrier vous soulage quelque peu. Magnanime, l'expéditeur consent en effet à effacer l'ardoise pour autant que vous acceptiez de consacrer 30 minutes de votre temps pour recevoir l'un des commerciaux de JCDecaux. Car celui-ci brûle d'envie de vous présenter les toutes dernières nouveautés technologiques de l'afficheur pour compléter au mieux vos différents plans médias.

Subtile et originale, cette opération marketing a porté ses fruits auprès de quelque 50 gros clients de JCDecaux en Belgique : l'action a plu par son originalité et s'est soldée par de nombreux rendez-vous à la clé. Et si elle se voulait purement "B to B", elle a même réussi l'exploit de déborder du cadre strict des professionnels de la pub pour être aujourd'hui commentée sur des sites grand public. Bien joué.

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires