Le Pôle Image de Liège séduit "Le Monde"

25/02/15 à 10:42 - Mise à jour à 10:55

Louis Dreyfus, le président du directoire du groupe Le Monde, s'est offert la visite du Pôle Image de Liège. Objectif: nourrir sa réflexion sur le numérique et collaborer peut-être avec les "petits Belges".

Le Pôle Image de Liège séduit "Le Monde"

/ © DR

Inauguré en décembre 2010, le Pôle Image de Liège (PIL) est un vivier d'entreprises spécialisées dans les métiers de l'audiovisuel réunies sur quelque 20.000 m². Sociétés de production, studios de tournage, réalisation d'effets spéciaux, bureaux d'animation 3D, location de matériel professionnel, développements d'applications mobiles, etc. Au total, ce sont 34 sociétés qui animent ainsi les murs de cette ancienne manufacture de tabac reconvertie en un centre de compétences pointu dédié au travail du son et de l'image.

Il y a plusieurs jours, les 250 personnes qui y travaillent ont eu la surprise de voir débarquer Louis Dreyfus, président du directoire du groupe Le Monde, également invité à rencontrer le ministre des Médias de la Fédération Wallonie-Bruxelles Jean-Claude Marcourt. En pleine réflexion sur l'évolution numérique du célèbre quotidien français, Louis Dreyfus a visiblement été séduit par la diversité et la dynamique des lieux. "Il est venu y chercher des sources d'inspiration qui déboucheront peut-être sur des collaborations avec l'une ou l'autre société du Pôle", confie Cédric Iland, directeur commercial du PIL. "Le Monde cherche à développer son pôle numérique, enchaîne Pascal Diot, directeur général du PIL. Pour l'instant, il n'y a encore rien de concret, mais le Pôle Image est un excellent hôtel d'entreprises et Louis Dreyfus semble très intéressé par l'une ou l'autre société."

L'expertise de Tapptic

En coulisse, on affirme que le président du directoire du groupe Le Monde aurait particulièrement apprécié la présentation de Tapptic, une agence digitale spécialisée dans le développement d'applications pour smartphones, tablettes et télévisions connectées. Forte d'une cinquantaine de personnes réparties à Liège, à Bruxelles, mais aussi à Paris, la société belge Tapptic est en pleine croissance (4,7 millions de chiffre d'affaires en 2014 contre 3,4 millions en 2013) et a bouclé une levée de fonds de 1 million d'euros l'automne dernier pour assurer son développement, notamment à l'international.

Prestataire de services pour des entreprises comme Walibi et le Club Med, la start-up développe aussi des applications mobiles pour de grandes marques médias telles que RTL en Belgique et M6 en France (l'application iPad de M6 développée par les Belges affiche déjà 8 millions d'utilisateurs au compteur). Du côté de Tapptic, on joue toutefois la carte de la discrétion et de la prudence : "Il n'y a rien de concret avec Le Monde", répète Frédéric Feytons, chief technical officer de la société, même s'il reconnaît que ses équipes commerciales vont bientôt repasser à l'attaque du journal français.

Si un contrat voit le jour, ce sera non seulement un joli coup pour Tapptic, mais aussi une belle carte de visite pour le Pôle Image de Liège dont la réputation est encore trop fortement liée aux métiers du cinéma. "Un de mes objectifs est d'amener le PIL à être de plus en plus présent sur le marché de la télévision et des nouveaux médias, conclut son tout nouveau directeur Pascal Diot. Mon ambition est de le positionner au moins au niveau européen, si pas mondial."

En savoir plus sur:

Nos partenaires