La pub retrouve le sourire

21/02/14 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Trends-Tendances

En Belgique, les investissements publicitaires ont progressé de 2,2% l'année passée, flirtant avec les 3,7 milliards d'euros contre 3,6 milliards en 2012. Et cette année devrait être meilleure encore, grâce notamment à la vague des Diables Rouges.

La pub retrouve le sourire

La toute nouvelle campagne "Brabansamba" de l'agence Mortierbrigade pour la Loterie Nationale donne le ton : d'un point de vue marketing, 2014 sera festif ou ne sera pas. Tant les médias que les annonceurs comptent en effet sur la dynamique Coupe du Monde et surtout sur les performances des Diables Rouges pour doper quelque peu leur business publicitaire.

Publiés récemment par l'institut Nielsen, les chiffres de l'année 2013 amorcent d'ailleurs cette tendance à l'embellie. Ainsi, les investissements publicitaires ont progressé de 2,2% l'année passée, flirtant avec les 3,7 milliards d'euros contre 3,6 milliards en 2012. Certes, il convient de tempérer quelque peu l'enthousiasme ambiant étant donné que ces chiffres sont bruts et qu'ils ne prennent donc pas en compte les remises généralement consenties dans le secteur, mais du côté des agences, on commence malgré tout à retrouver le sourire.

Si les écrans de cinéma affichent la meilleure progression du marché belge en 2013 (+14%), ce sont deux autres médias qui se sont particulièrement illustrés l'année dernière grâce à leur réactivité sur le terrain. Alors que l'on a fâcheusement tendance à l'enterrer un peu trop vite, la presse quotidienne enregistre ainsi une hausse de 7,7% de ses revenus publicitaires, tandis que la radio bénéficie aussi d'un joli +4,4%. Deux supports qui se sont notamment illustrés au moment de l'intronisation du nouveau Roi Philippe, autre source d'inspiration éphémère des créatifs aux aguets...

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires