José, 15 ans, "enceint"

20/06/13 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Trends-Tendances

Les hommes "enceints" sont à la mode. Coup sur coup, deux campagnes aux objectifs diamétralement opposés surfent sur ce vieux fantasme du mâle qui pourrait attendre un bébé.

José, 15 ans, "enceint"

Bousculer les codes. Exploser les frontières. Braver les interdits. Pour faire passer un message de manière spectaculaire, rien de tel que de recourir à ce cocktail explosif.

Et avec ce visuel plutôt dérangeant, la ville de Chicago démontre une fois de plus l'efficacité d'une telle formule. Car le problème des grossesses non désirées chez les adolescentes n'est pas qu'une affaire de filles.

Les garçons ont aussi leur part de responsabilité et c'est précisément pour souligner leur rôle essentiel dans cette problématique que le département de la Santé de Chicago a déployé cette campagne choc avec des jeunes mecs "enceints".

Sous le titre provocateur "Unexepected ?" (Inattendu ?), l'affiche rappelle que la plupart des grossesses adolescentes le sont, et qu'il est toujours utile de recourir au préservatif, qu'on soit une fille ou un garçon.

Moins percutant, certes, mais toujours dans le même esprit de "fusion des sexes", la marque de langes Huggies s'est aussi fait remarquer ces derniers jours en conviant les papas à être virtuellement enceints.

Pas de grossesse non désirée dans ce cas précis, mais plutôt une invitation à la symbiose totale en offrant au futur père les sensations intra-utérines vécues jusqu'ici par la maman.

Le secret de cette campagne argentine imaginée par Ogilvy & Mather ? La conception d'une ceinture sensorielle branchée directement sur le ventre de la future mère et que le papa peut porter sur son propre abdomen, histoire de vivre lui aussi l'expérience des mouvements du bébé au plus profond de son être.

Une autre façon de bousculer les codes...

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires