Batman vs Spider-Man

23/07/12 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Trends-Tendances

Malheureusement assombri par la tuerie d'Aurora (Colorado) commise pendant une première sur le sol américain, vendredi 20 juillet, le nouvel opus de Batman, The Dark Knight rises, sort en salles mercredi 25. Retour sur l'histoire d'une rivalité.

Batman vs Spider-Man

© Reuters

La chauve-souris fait le buzz

Une délivrance pour les fans de la série, tenus en haleine par une longue campagne de marketing viral. Celle-ci a commencé en mai 2011 : alors que le tournage vient de commencer, le site thedarkknightrises.com dévoile le visage torturé de Bane, le grand méchant qui doit faire oublier le Joker campé par l'acteur Heath Ledger, décédé en 2008. Après quelques teasers savamment distillés, les Internautes sont invités en mai dernier à aider la police de Gotham City à localiser Batman. Aux (vraies) adresses indiquées, les fans prennent en photo les symboles du justicier masqué et les envoient sur Twitter, ce qui permet de dévoiler la première bande-annonce. Buzz assuré. Enfin, en juin dernier, deux nouveaux sites donnent progressivement des bribes d'information sur le film, confirmant notamment la participation du personnage de Catwoman (Anne Hathaway).

La vache à lait de Warner Bros

Le premier épisode de Batman (1989), produit par les studios de la Warner et signé Tim Burton, est resté gravé dans les mémoires grâce à la prestation de Jack Nicholson dans le rôle du Joker. Il a aussi ramené 411 millions de dollars au box-office, pour un budget de production de 35 millions. Une très bonne affaire. Les six derniers volets de la série - qui comprend aussi des navets comme Batman & Robin (1997) avec Arnold Schwartzenegger -, totalisent 2,6 milliards au box-office. Dont un milliard pour le seul Dark Knight (2008).

DC Comics : des héros pas toujours super

La franchise DC Comics (Superman, Batman, Flash, Watchmen...) n'a pas toujours eu le nez fin. La filiale super-héroïque de Time Warner s'est plantée en 2011 avec Green Lantern, un bide à 200 millions de dollars de budget (hors marketing), qui n'a atteint que 219 millions au box-office. Le retour de Superman en 2006 n'a pas non plus été un grand succès commercial. Heureusement, le Batman à la mode Christopher Nolan rattrape la sauce. La Warner planche désormais sur un nouveau projet : La Ligue des Justiciers, qui rassemble les principaux personnages de DC Comics. En espérant faire le même carton que The Avengers, du concurrent Marvel.

Pris dans sa propre toile

Sorti le 4 juillet en Belgique, The Amazing Spider-Man a connu un parcours chaotique. Initialement programmé sur les écrans de cinéma pour l'été 2011, le film était censé être une suite en bonne et due forme des trois premiers épisodes. Mais, à l'issue d'un conflit avec le studio Sony Pictures, le réalisateur Sam Raimi et tous les acteurs ont claqué la porte début 2010, obligeant la production à initier un épisode reboot, dont l'action se déroule avant le premier Spider-Man, sorti en 2002.

Une franchise rentable

Pour les trois premiers épisodes de l'homme-araignée, la production a déboursé au total 597 millions de dollars (hors frais de marketing). Un investissement rentable, puisque les rentrées au box-office mondial ont atteint près de 2,5 milliards de dollars, selon le Box Office Mojo. Le dernier épisode est plutôt bien parti, puisqu'il recueillait déjà 346 millions de dollars au box-office mondial après une semaine d'exploitation, pour un budget de production de 230 millions.

Carton plein pour l'écurie Marvel

Spider-Man fait partie des célèbres personnages de bande dessinée Marvel, au même titre que Hulk, Les Quatre Fantastiques, Le Surfeur d'Argent et bien d'autres. L'entreprise, qui déposait le bilan en 1996, s'est relancée avec succès grâce à la cession de ses droits à de grands studios de cinéma. Les blockbusters se sont enchaînés dans les années 2000 : Iron Man 1 et 2 (1,2 milliard de dollars au box-office), la série X-Men (1,9 milliard) et le dernier gros succès, sorti en avril : The Avengers. Réunissant quasiment toute l'écurie des super-héros Marvel, ce film a déjà atteint 1,4 milliard de dollars de rentrées, soit le troisième meilleur score de tous les temps derrière Avatar et Titanic.

DES CHIFFRES1,1 MILLION DE DOLLARS

C'est le prix auquel un exemplaire de la première bande dessinée Spider-Man (1962) a été vendu l'année dernière. La première apparition de Batman (en 1939) s'est, elle, échangée pour 1,07 million de dollars. Lors de leur sortie en librairie, ces BD coûtaient respectivement 12 et 10 cents.

4,3 MILLIARDS DE DOLLARS

Disney a déboursé cette somme en 2009 pour acquérir Marvel, détenteur de la licence Spider-Man. Cette arrivée dans le giron du géant Disney n'a pas (encore) remis en cause les accords existants entre Marvel et certains studios comme Columbia (filiale de Sony Pictures), qui a produit les quatre derniers volets des aventures de l'homme-araignée.

Gilles Quoistiaux

Nos partenaires