Amnesty sort la grosse artillerie

09/11/12 à 10:06 - Mise à jour à 10:06

Source: Trends-Tendances

Pour dénoncer le drame des enfants soldats à travers le monde, Amnesty International ose une opération coup de poing avec la complicité de l'agence de pub Air.

Amnesty sort la grosse artillerie

Ces dernières semaines, plus de 14.000 parents de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont eu un léger choc en découvrant la traditionnelle photo d'école de leur bambin chéri. Car au-devant de l'image proprette de leur fils ou de leur fille posant sagement sur fond neutre, ces parents ont d'abord découvert une autre photo, dans la pochette plastique, avec leur propre enfant qui portait une tenue de combat assurément trop grande pour leur petite personne.

Accompagné d'un mot explicatif signé Amnesty International, cette action coup de poing marquait en fait le début de la nouvelle campagne de sensibilisation de l'organisation internationale visant à dénoncer le drame des 250.000 enfants soldats à travers le monde. Conçue par l'agence de pub Air, l'opération "photo de classe" d'Amnesty est donc aujourd'hui relayée par de nouvelles actions médiatiques qui vont se décliner tant en radio qu'en version imprimée et digitale.

Outre de nouvelles affiches faussement enfantines qui fleuriront bientôt sur les murs et dans la presse, la campagne s'accompagnera aussi d'un jeu vidéo qui sera mis en ligne le 19 novembre prochain et dont l'objectif sera d'être partagé un maximum de fois sur les réseaux sociaux. Ludique, le concept sera initialement présenté comme "un jeu de guerre classique" sans aucune référence à Amnesty International, mais qui aura surtout pour vocation de détourner progressivement le penchant sanglant du divertissement pour sensibiliser les foules au véritable drame des enfants soldats. Bien joué.

Frédéric Brébant

En savoir plus sur:

Nos partenaires