Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

04/09/12 à 09:35 - Mise à jour à 09:35

Procès Apple vs Samsung : l'effet domino

C'est un peu la théorie des dominos : Samsung est condamné par la justice américaine mais Google risque aussi de souffrir. Avant de vous expliquer cet effet boomerang, je vous propose un petit retour en arrière.

Comme vous le savez, Samsung a été condamné à payer 1 milliard de dollars à son concurrent Apple pour violation de plusieurs brevets. Il semblerait que 21 produits commercialisés par Samsung violent en tout ou en partie des brevets déposés par Apple, que ce soit le fameux "double-clic" pour zoomer une photo par exemple ou l'arrondi de certaines icônes.

Première conséquence de cette décision de justice : Samsung va tout faire pour que ses smartphones ne soient pas interdits à la commercialisation aux Etats-Unis. Donc, selon les experts, Samsung devra sans doute modifier légèrement ses appareils pour qu'ils puissent y demeurer en vente. Si cela s'avère impossible, Samsung devra se résoudre à payer des royalties à Apple à hauteur de 20 à 30 dollars par appareil, ce qui au final représentera une somme importante.

Mais comme je vous disais, cette décision de la justice américaine contre Samsung est aussi un coup dur pour Google. En effet, c'est une attaque sérieuse contre son système d'exploitation Androïd qui équipe les appareils Samsung. Or, Samsung réalise à lui seul la moitié des ventes de smartphones sous Androïd. Sa disparition du marché américain ferait donc baisser le nombre d'utilisateurs.

Cela rendrait ainsi Androïd moins attractif pour les développeurs d'applications, dont beaucoup sont américains. Les fabricants de smartphones risqueraient de se détourner du système Androïd, ce qui serait donc un scénario catastrophe pour Google. Voilà donc les raisons de la peur de Google.

Nos partenaires