Procédure de licenciement collectif lancée chez VBH à Marche-en-Famenne

28/02/13 à 15:32 - Mise à jour à 15:32

Source: Trends-Tendances

(Belga) Un processus de licenciement collectif, avec l'enclenchement d'une "procédure Renault", a été lancé voici plusieurs jours chez VBH (ex Hody) à Marche-en-Famenne, indique-t-on jeudi de source syndicale, confirmant une information de l'Avenir du Luxembourg. Une réunion dans le cadre de la phase d'information s'est tenue jeudi.

L'ancienne entreprise Hody est entrée en 2008 dans le giron de la multinationale allemande VBH. En Belgique, VBH est une société active dans la quincaillerie utilisée dans le bâtiment et visait une clientèle à la fois de particuliers et de professionnels. 28 emplois sur 41 sont, dans les perspectives présentées actuellement par la direction, appelés à disparaître à Marche. Des problèmes financiers sont évoqués. "L'entreprise a comme core business la clientèle industrielle. Mais en Belgique, VBH a voulu s'adresser aussi au particulier. Dans l'ensemble, on constate aussi un souci de gestion", a indiqué jeudi Romuald Geury, permanent syndical CNE. "La direction a déjà reconnu que le personnel n'était nullement en cause", a-t-il ajouté. VBH a déjà fermé son magasin de Marche-en-Famenne pour continuer uniquement à approvisionner les professionnels. VBH compte aussi un magasin à Grivegnée qui devrait aussi fermer. Par contre, la multinationale compte une implantation à Beringen, sous une autre structure, qui elle n'est pas menacée. Les syndicats vont désormais s'atteler à négocier un plan social pour le siège marchois. Le permanent CNE souligne par ailleurs que VBH a fait le choix d'enclencher une procédure Renault, et non de se déclarer en faillite, ce qui peut représenter un espoir pour les emplois à sauver. Une nouvelle réunion dans le cadre de cette procédure aura lieu le 11 mars. (JAV)

Nos partenaires