Près de 1.000 emplois menacés dans les salles de jeux et l'horeca

27/11/12 à 13:37 - Mise à jour à 13:37

Source: Trends-Tendances

(Belga) La Belgian Gaming Association (BGA), l'union professionnelle des exploitants d'appareils de jeux et de salles de jeux en Belgique, dénonce mardi dans un communiqué la "décision unilatérale" de la Région wallonne d'augmenter la taxe sur les appareils automatiques de divertissement. Selon elle, près de 1.000 emplois - 960 exactement - sont menacés par cette décision.

Près de 1.000 emplois menacés dans les salles de jeux et l'horeca

Dans son budget 2013, la Région wallonne a prévu une augmentation de 66% de la taxe relative aux appareils automatiques de divertissement à partir du 1er janvier 2013, la faisant passer de 1.805,83 euros à 3.000 euros. La BGA dénonce une décision "brutale, sans concertation avec la profession et sans avis préalable". Cette taxe "avait déjà subi une augmentation très importante assortie d'une indexation annuelle", déplore la BGA. "Le secteur est déjà en difficulté suite à la crise, à l'interdiction de fumer, à la concurrence des établissements illégaux et à celle des jeux en ligne", explique l'union professionnelle. Selon ses calculs, la BGA estime que l'augmentation des recettes sera moindre qu'attendue pour la Région en raison de l'augmentation des frais avant bénéfice pour les exploitants. Elle évalue également les pertes d'emplois à 360 dans les salles de jeux et à 600 chez les exploitants de jeux dans les cafés. Elle prédit en outre "des faillites prévisibles dans l'horeca" et une augmentation du jeu illégal. Dans son communiqué, la BGA suggère de faire passer la taxe à 2.000 euros au lieu de 3.000 euros afin de permettre à la Région de dégager 1.480.000 euros de compléments de taxes, sans conséquence sur l'emploi. (FERENC ISZA)

Nos partenaires