Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

29/06/10 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Pourquoi votre RC auto flambe

Durant des années, la RC auto a été bradée car elle servait de produit d'appel pour les assureurs. Pas étonnant que la situation soit devenue intenable...

Votre prime RC auto va augmenter, si ce n'est déjà chose faite. C'est ce qu'a dévoilé le journal Le Soir . Axa, le leader du marché sur ce segment, a en effet décidé de relever toutes ses primes de 4 % à 9 % dès ce mois de juillet. Il s'agit d'une augmentation générale, qui concerne donc aussi bien les bons conducteurs que les "mauvais risques".

Axa n'est pas le premier à appliquer une telle hausse. Ethias l'a fait en juin : + 2 %. Mais il s'agit ici d'une hausse moyenne, puisqu'en fonction de la segmentation appliquée, certains conducteurs ont vu leur prime baisser et d'autres augmenter. Quant à AG Insurance, l'ancien Fortis Insurance Belgium, il a procédé à une hausse en 2009 déjà. Et même s'il exclut toute nouvelle hausse à court terme, la direction estime qu'elle pourrait changer d'avis l'année prochaine. Tout dépendra de l'évolution du marché.

Toutes ces hausses ont une explication. Durant des années, la RC auto a été bradée car elle servait de produit d'appel pour les assureurs. Les primes n'ont donc pas cessé de baisser depuis 2004. La RC auto moyenne s'élevait d'ailleurs à seulement 302 euros ! Pas étonnant que la situation soit devenue intenable pour les assureurs dont les primes n'ont guère évolué - et, pour certains, baissé en raison de la concurrence - alors que les tarifs horaires des garagistes se sont envolés, tout comme le prix des pièces de rechange.

La situation est devenue d'autant plus insoutenable que la fréquence des sinistres a augmenté ces dernières années. En 2009, sept conducteurs sur 100 étaient à l'origine d'un accident. Un record ! De plus, le coût moyen des sinistres a lui aussi flambé pour s'établir à 3.445 euros en moyenne.

La messe était dite. Les primes RC auto devaient finir par augmenter un jour. Un jour qui est venu d'autant plus vite que la crise financière ne permet plus aux assureurs de subventionner, comme par le passé, une branche RC auto déficitaire depuis 10 ans. Si la flambée des prix des RC voiture se poursuit, il ne nous restera peut-être plus qu'à redécouvrir les joies du vélo ou de la marche à pied.

Nos partenaires