Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

25/11/10 à 10:54 - Mise à jour à 10:54

Pourquoi un appartement neuf vous coûtera bientôt plus cher

A partir du 1er janvier 2011, un appartement neuf coûtera 20.000 euros de plus si vous l'achetez à Bruxelles, 15.600 euros en plus si vous l'achetez en Flandre et 12.600 euros en plus si votre appartement neuf se trouve en Wallonie !

A partir du 1er janvier 2011, un appartement neuf coûtera 20.000 euros de plus si vous l'achetez à Bruxelles, 15.600 euros en plus si vous l'achetez en Flandre et 12.600 euros en plus si votre appartement neuf se trouve en Wallonie ! C'est notre confrère Jean Blavier du journal L'Echo qui a dévoilé ces chiffres. Des chiffres très sérieux puisqu'ils émanent de la société Immobel et qu'ils ont été recoupés par la Fédération royale du notariat.

Comment arrive-t-on à ce coût supplémentaire ? Pour deux raisons. La première raison nous est imposée par l'Union européenne : à partir du 1er janvier, il faudra en effet payer une facture de 21 % sur la totalité de l'appartement neuf. Aujourd'hui, je vous le rappelle, vous payez une TVA de 21 % sur les briques de votre appartement et des droits d'enregistrement de 10 % ou de 12,5 %, selon que vous êtes en Flandre ou ailleurs, sur la quotité terrain.

La deuxième raison pour laquelle l'achat d'un appartement neuf vous coûtera désormais plus cher est aussi fiscale. La réduction de la TVA de 21 % à 6 %, qui avait lieu sur une tranche de 50.000 euros de la facture d'achat d'un logement neuf, va être supprimée. Il est vrai que cette réduction était temporaire.

Le cumul de ces deux mesures fait que, selon les calculs d'Immobel, un appartement neuf à Bruxelles, de 100 m², d'une valeur de 325.000 euros et dont la quotité terrain est évaluée à 60.000 euros, se traduira à Bruxelles par un coût supplémentaire de 20.000 euros et de 12.600 euros en Wallonie !

Comme étrennes de fin d'année, il y a mieux. A moins que, fidèle à sa légendaire inventivité, le Belge ne trouve une parade à cet alourdissement de la fiscalité.

Nos partenaires