Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

03/06/11 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Pourquoi les TV connectées de Sony réjouissent Microsoft

Malgré le départ timide de la télévision connecté, le fabricant japonais Sony a décidé de généraliser la télévision connectée sur 90 % de sa gamme.

Les fabricants de téléviseurs ne sont pas très heureux. Les ménages délaissent leur télévision au profit d'autres écrans, comme celui de leur PC, de leur tablette ou de leur smartphone. En outre, vendre une télévision avec une marge convenable est de plus en plus difficile en raison de la concurrence dans le secteur. Les constructeurs de télévision misent beaucoup sur leurs nouveaux appareils, les fameuses télévisions connectées à l'Internet.

En principe, ces nouveaux téléviseurs connectés devraient ramener les consommateurs devant leur télévision. Il semble cependant que ce segment tarde à décoller, parce que le coût supplémentaire est de l'ordre de 20 % par rapport à une télévision normale.

Malgré ce départ timide de la télévision connecté, le fabricant japonais Sony a décidé de généraliser la télévision connectée sur 90 % de sa gamme. Pour être certain d'accrocher le chaland avec cette nouvelle offre, Sony a décidé de mettre sur le marché des téléviseurs qui permettent de téléphoner sans limites !

Pour arriver à relever ce pari, Sony a intégré la vidéoconférence sur Skype, un service qui permet donc de téléphoner gratuitement, à condition bien entendu d'avoir une connexion à l'Internet ! Bien sûr, Sony n'est pas le seul fabricant à offrir ce genre de services, d'autres constructeurs comme Samsung le font aussi, mais Sony - comme le fait remarquer le journal Le Figaro - est le seul à en faire la promotion aussi largement. Le but est d'en faire un produit d'appel pour forcer en quelque sorte l'achat de ces téléviseurs connectés à l'Internet.

Bien entendu, cette promotion fait grincer des dents les opérateurs télécoms. Si tout le monde se met adopter ce genre de service, c'est une nouvelle concurrence qui voit le jour. Ensuite, il existe un risque d'engorgement du réseau Internet lié à ce trafic de données supplémentaire. En revanche, Microsoft se frotte les mains, qui vient de s'offrir Skype pour 8,5 milliards de dollars. La promotion de Skype par Sony est donc de nature à rentabiliser l'investissement de Microsoft. En voilà au moins un qui est heureux.

Nos partenaires