Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

19/11/10 à 10:52 - Mise à jour à 10:52

Pourquoi les pays émergents sont furieux contre les Etats-Unis

C'est une banalité que de le répéter, mais le monde est vraiment interconnecté. Même quand on croit qu'une décision prise au bout du monde n'aura aucun impact, il faut bien se résoudre à voir que ce n'est pas le cas.

Prenez le cas d'un pays comme le Brésil qui cartonne sur le plan économique. Il est même devenu avec la Chine et l'Inde, l'un des pays favoris des investisseurs. Pourtant, les dirigeants de ce pays râlent sec contre les Etats-Unis. Pourquoi ? Parce que la banque centrale des Etats-Unis a décidé de faire tourner la planche à billets. En d'autres mots, elle va imprimer pour 600 milliards de dollars au cours des 8 prochains mois. Le but de tout cet argent est de racheter de la dette américaine pour maintenir les taux d'intérêts américains le plus bas possible. Et alors, direz-vous, voilà bien une décision qui ne concerne que les Américains ?

Faux, archi-faux, je l'ai dit, nous sommes tous interconnectés. Donc, quand les Américains manipulent leur monnaie en la laissant filer et en maintenant artificiellement les taux d'intérêt très bas, que font les investisseurs internationaux ? Ils quittent les Etats-Unis car leurs capitaux ne rapportent rien, ils filent placer leurs capitaux dans des pays comme le Brésil ou la Thaïlande ou la Turquie. Le problème, c'est que cet argent massif qui arrive au Brésil, par exemple, a des effets négatifs. Il fait monter le cours des actions alors que les bénéfices des actions brésiliennes n'a pas nécessairement augmenté. Il fait aussi monter la devise brésilienne, ce qui est mauvais pour les exportations de ce pays, et il fait flamber l'immobilier local, ce qui est également très mauvais. Bref, tous ces capitaux qui ne savent plus où se placer, se déversent comme des torrents de boue sur ces pays émergents, et comme ces pays ont peur de l'inflation que cela crée - n'oubliez pas que l'inflation érode le pouvoir d'achat des citoyens - l'inflation est l'ennemi des hommes politiques. Que font les politiques locaux pour lutter contre celle-ci? Ils sont obligés de relever leur taux d'intérêt, mais en faisant cela, ils augmentent le rendement de leur devise et donc les capitaux affluent encore plus dans un pays comme le Brésil! Bref, c'est le serpent qui se mord la queue. Voilà pourquoi les pays émergents sont furieux contre les Etats-Unis. Ils ont compris que les Américains - une fois de plus - pour résoudre leurs problèmes internes, n'hésitaient pas à les refiler aux autres, de manière subtile certes, mais le mal est fait et c'est ce qu'on appelle la guerre des monnaies. Elle a bel et bien commencé !

Nos partenaires