Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

14/06/11 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Pourquoi les cigarettiers respirent la santé

A priori, être fabricant de cigarettes aujourd'hui ne devrait pas être une sinécure. Pourtant, les industriels du secteur affichent une forme éclatante. En Bourse, ils n'ont jamais valu autant !

A priori, être fabricant de cigarettes aujourd'hui ne devrait pas être une sinécure. Entre les campagnes de sensibilisation au tabagisme, qui, je le rappelle, est la deuxième cause de décès au niveau mondial, et les Etats qui imposent légitimement des mesures toujours plus sévères pour freiner la consommation, on aurait pu penser que les fabricants de cigarettes seraient à la peine. Eh bien non, les industriels du secteur affichent une forme éclatante. En Bourse, ils n'ont jamais valu autant !

Si vous prenez le baromètre boursier, vous constaterez que les 15 premiers groupes du secteur ont vu leur valeur progresser de 43 % en un an et carrément doubler en deux ans. Au total, ces 15 fabricants de cigarettes pèsent 470 milliards de dollars. Du jamais vu, comme le précise le journal français Les Echos.

Est-ce à dire que les interdictions de fumer dans les lieux publics et les mises en garde sur les paquets n'ont eu aucun effet ? Pas du tout, ces mesures ont eu un effet, dans le sens où la consommation mondiale a cessé de progresser. Clairement, les ventes dans les pays en développement, qui sont moins réglementées, n'ont visiblement pas compensé le recul dans les pays riches.

Comment expliquer la bonne, voire la très bonne santé des fabricants de cigarettes, dont la marge atteint 17 % des ventes ? Par plusieurs éléments.

D'abord, les groupes les plus puissants achètent à tour de bras des petits producteurs dans tel ou tel pays, ce qui leur permet d'augmenter leur volume chaque année. Ensuite, les fabricants de cigarettes augmentent leurs prix régulièrement. En douceur, pour ne pas perdre leurs clients, mais régulièrement. Et comme le club des grands fabricants de cigarettes est assez fermé, ces fabricants ne se livrent pas de guerre des prix. Ou quasi pas, d'après notre confrère Les Echos. Troisième facteur, les fabricants de cigarettes réalisent chaque année des gains de productivité.

Cet ensemble d'éléments explique la bonne santé du secteur du tabac. En gros, si les volumes ont baissé, les hausses de prix ont plus que compensé cette baisse. Voilà, en résumé, pourquoi les fabricants de cigarettes sont au mieux de leur forme malgré les campagnes antitabac.

Nos partenaires