Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

26/10/11 à 09:54 - Mise à jour à 09:54

Pourquoi la Belgique va perdre sa note AA+

Vous savez que la Belgique comme d'autres pays se bat pour garder sa fameuse note AA+ - çàd la deuxième meilleure note possible pour une dette publique. Le gouvernement qui se met en place doit d'ailleurs rassurer les marchés financiers pour que notre bon vieux pays garde cette note coûte que coûte. Pourtant, malgré tous les efforts de ce gouvernement, malgré tous les sacrifices qu'il devra imposer à la population, nous allons perdre cette note.

Pas parce que je me suis réveillé d'un mauvais pied ce matin, mais tout simplement, parce que cette note AA+ est en réalité déjà perdue. Il ne manque plus que la confirmation officielle !

La raison la plus évidente qui pousse tous les experts à anticiper une dégradation de la note de la Belgique, c'est le comportement du marché obligataire - le marché où sont échangées les obligations des Etats européens. Que constate-t-on ? Que l'écart de rendement entre les obligations allemandes et belges dépasse les 2% - cela veut dire quoi ? Que les Belges pour placer leur dette publique auprès des investisseurs doivent payer 2% de rendement en plus que les Allemands qui sont réputés avoir la dette publique de meilleure qualité de l'Europe. Et 2% c'est beaucoup, car avant la crise financière, cet écart était quasi nul. Autrement dit, avant la crise, il y a 3 ans, il y a 3 siècles donc, la dette publique belge était considérée comme aussi bonne que la dette allemande. Ce n'est hélas plus le cas aujourd'hui, et cet écart de rendement pèse bien entendu sur nos finances publiques.

Deuxième facteur qui fait qu'en réalité nous avons déjà perdu notre fameuse note AA+ - c'est que les CDS - ce sont des produits financiers destinés à protéger leurs détenteurs contre une faillite d'un Etat, ces CDS sont très chers pour la Belgique ! Ils sont de 3% - cela veut dire qu'un investisseur qui veut se protéger contre la faillite de l'Etat belge doit payer 3%, çàd 300.000 dollars pour protéger 10 millions de dollars de l'Etat belge ! C'est énorme, et cela nous place au même niveau, tenez-vous bien, qu'un petit pays comme la Lituanie !!!

Alors, docteur, peut-on faire quelque chose ? Pas grand-chose, car à partir du moment où même les Etats-Unis ont perdu leur meilleure note en août dernier, il est clair que la plupart des pays vont aussi perdre la leur par effet de contagion. Comme une sorte de grande révision du barème général. Aujourd'hui, la Belgique a en réalité le même rating que les Etats-Unis, c'est évidemment surréaliste, même si nous sommes la patrie du surréalisme !

Nos partenaires