Zone euro : "le risque de déflation supplante celui de l'inflation"

16/05/13 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Trends-Tendances

L'inflation a connu un ralentissement spectaculaire en avril dans la zone euro, à 1,2%, le plus bas enregistré depuis février 2010. Ce chiffre, publié ce jeudi par l'office européen de statistiques Eurostat, confirme une première estimation.

Zone euro : "le risque de déflation supplante celui de l'inflation"

© Thinkstock

Ce chiffre illustre le ralentissement marqué de l'inflation depuis l'an dernier: le taux d'inflation dans la zone euro était de 2,6% en avril 2012 et atteignait encore 2% au début de l'année.

En pleine récession, "la zone euro a beaucoup de problèmes économiques en ce moment, mais clairement l'inflation n'en fait pas partie", commente l'analyste Howard Archer, d'IHS Global Insight. "De fait, le risque de déflation est en train de supplanter celui de l'inflation, même si la déflation reste improbable à ce stade", selon lui.

La déflation, caractérisée par une baisse des prix, est considérée par les économistes comme un signe inquiétant, car elle résulte d'une diminution de la demande, souvent alimentée par la baisse des salaires et la hausse du chômage dans un contexte de récession.

Les prix ont d'ailleurs baissé en avril en Grèce (-0,6%) et ont très peu augmenté à Chypre (+0,1%), deux pays durement touchés par la crise. L'inflation a également été très faible au Portugal (+0,4%). Elle a été inférieure à la moyenne de la zone euro en Allemagne et en France (+0,8% chacune).

Par secteur, l'inflation a été alimentée en avril par la hausse des prix de l'électricité, de la viande et des fruits, tandis que les carburants pour le transport, les télécommunications et les voyages ont eu un impact à la baisse.

En savoir plus sur:

Nos partenaires