Zone euro : la reprise "à portée de main" mais il faut poursuivre les réformes

14/08/13 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Trends-Tendances

Le commissaire européen en charge des Affaires économiques, Olli Rehn, a estimé mercredi que la reprise était "à portée de main" après les chiffres attestant de la sortie de récession de la zone euro, mais il a incité les pays de l'Union monétaire à poursuivre les réformes.

Zone euro : la reprise "à portée de main" mais il faut poursuivre les réformes

© Reuters

"Une reprise durable est maintenant à portée de main, mais seulement si nous persévérons sur tous les fronts de notre réponse à la crise: maintenir le rythme des réformes économiques, reprendre le contrôle de notre montagne de dettes, à la fois publiques et privées, et bâtir les piliers d'une véritable union économique et monétaire", a affirmé M. Rehn sur son blog.

La zone euro est officiellement sortie d'une phase de récession d'un an et demi au deuxième trimestre en enregistrant un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 0,3%, a indiqué mercredi l'office européen des statistiques Eurostat.

"Ces données légèrement plus positives que prévu sont bienvenues mais il n'y a pas de place pour l'attentisme", a affirmé M. Rehn, qui prône le maintien des réformes structurelles pour sortir de la crise.

"J'espère qu'il n'y aura pas de déclarations prématurées, d'autosatisfaction affirmant que 'la crise est finie', car nous savons tous qu'il existe encore d'importants obstacles à surmonter", a-t-il poursuivi, citant les écarts de croissance entre pays, le chômage élevé en Espagne et en Grèce notamment, où il risque d'y avoir "une génération perdue".

"Il ne faut pas oublier que des millions de citoyens européens souffrent toujours de cette crise. Pas de triomphalisme", a renchérit le commissaire en charge des Services financiers, Michel Barnier, qui lui aussi a appelé à "poursuivre les réformes structurelles pour consolider la croissance"

Il a rappelé que réformes structurelles n'étaient pas synonyme d'austérité, répondant aux critiques régulièrement faites à la Commission. "Non l'austérité n'est pas la ligne de la Commission! Mais la réforme, la régulation financière et la coordination de nos politiques", a affirmé M. Barnier sur son compte twitter, appelant à "tirer enfin et ensemble les leçons de la crise et de nos faiblesses!"

Nos partenaires