Zone euro: la récession menace

05/09/12 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Source: Trends-Tendances

L'activité du secteur privé dans la zone euro s'est contractée plus que prévu en août et a enregistré son septième mois consécutif de baisse, ce qui renforce le spectre d'une entrée en récession au troisième trimestre, pointe mercredi le cabinet Markit qui publie l'indice PMI.

Zone euro: la récession menace

© Thinkstock

L'indice composite, calculé par Markit auprès des directeurs d'achats en Europe pour mesurer l'activité des entreprises sur le mois écoulé, s'est inscrit à 46,3 contre 46,5 en juillet, selon une seconde estimation. Une première estimation de Markit le donnait à 46,6 points.

"Les forts replis des nouvelles affaires dans les secteurs manufacturier et des services, conjugués à de nouvelles baisses d'effectifs, ne laissent que peu d'espoir quant à une amélioration viable de la conjoncture économique à court terme", estime Rob Dobson, économiste chez Markit.

Lorsque l'indice PMI dépasse 50 points, cela signifie que l'activité progresse, tandis qu'elle se contracte s'il est inférieur à ce seuil. Markit relève en outre que l'activité recule aussi bien dans le secteur manufacturier que dans celui des services, même si la détérioration est plus importante dans le secteur industriel.

La situation est d'autant plus inquiétante que l'Allemagne multiplie "les signes de faiblesse" alors qu'elle était jusqu'ici le pays "sur lequel reposaient les espoirs d'une reprise économique dans l'ensemble de la région", affirme l'économiste de Markit.

Le tableau est encore plus sombre en Espagne et en Italie, les troisième et quatrième économies de la zone euro. Les deux pays voient leur activité privée se contracter fortement, à 43,4 points et 43,5 points respectivement.

Seul pays à tirer son épingle du jeu: l'Irlande, qui a vu son activité progresser en août (51,4 points) et s'établir à un plus haut en deux mois.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires