Wouter Beke veut un budget qui ne plombe pas la croissance

26/05/11 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Trends-Tendances

Le formateur Elio Di Rupo poursuit, jeudi, ses consultations bilatérales avec les présidents des neuf partis impliqués jusqu'à présent dans les discussions politiques. Après les présidents de la N-VA et du MR, Bart De Wever et Charles Michel, il a reçu celui du CD&V Wouter Beke.

Wouter Beke veut un budget qui ne plombe pas la croissance

© Belga/NICOLAS MAETERLINCK

A son arrivée pour la réunion au 10, rue de la Loi, M. Beke a déclaré qu'il faut oeuvrer pour un "budget raisonnable et prévoyant qui ne mette pas en danger la bonne situation de croissance économique actuelle".

Le président du CD&V ne veut pas de nouveaux impôts. Pour son parti, il est important de créer des emplois pour assurer à l'Etat de nouveaux revenus. Il a aussi rappellé que les charges qui pèsent sur le travail sont déjà très lourdes et qu'il n'est pas question d'encore en ajouter.

M. Beke a aussi indiqué que, selon son parti, la croissance dans les soins de santé est intenable. Le taux de croissance inscrit dans la loi est de 4,5pc mais les montants correspondants ne sont jusqu'à présent jamais consommés.

Le premier tour de rencontres bilatérales organisé par Elio Di Rupo est consacré au budget. A ce propos, le formateur rappelle que pour atteindre l'équilibre il faudra trouver entre 17 et 20 milliards d'euros d'ici 2015.

Jeudi à 14 heures 30, M. Di Rupo recevra la vice-première ministre Laurette Onkelinx représentant le PS.

Trends.be avec Belga

Nos partenaires