Wolfgang Schäuble à la FEB: "Renforcer la croissance et la compétitivité européennes"

21/02/17 à 10:34 - Mise à jour à 10:29

Source: Belga

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a plaidé lundi pour un renforcement de la croissance et de la compétitivité de l'Union européenne, lors d'un discours à la Fédération des entreprises de Belgique.

Wolfgang Schäuble à la FEB: "Renforcer la croissance et la compétitivité européennes"

Schäuble © Reuters

La structure de l'union monétaire est toujours "fragile", c'est pourquoi la croissance et la compétitivité doivent être renforcés, a expliqué M. Schäuble. C'est essentiel dans un monde globalisé, selon lui.

Dans ce contexte, l'union monétaire doit à son sens devenir plus "contraignante" à l'avenir, tandis que des réformes structurelles doivent continuer à être menées.

"Jusqu'ici, les Etats membres ont accepté de partager les risques, mais il faut aussi réduire les risques. Actuellement, tant qu'on n'est pas obligé de prendre des décisions difficiles, on ne les prend pas", a-t-il martelé.

Il s'est positionné en faveur de l'aide sous conditions apportée aux Etats membres en difficultés, comme la Grèce ou l'Espagne, malgré les "problèmes politiques internes" que ces conditions entraînent.

"Il y a dix ans, l'Allemagne était l'enfant malade de l'Europe. Si nous ne poursuivions pas les réformes, nous pourrions le redevenir."

M. Schäuble a par ailleurs rejeté les critiques de la Commission européenne sur l'excédent commercial réalisé par l'Allemagne - plus de 8% en 2016, trop élevé pour l'exécutif européen.

Il a en outre osé une critique de la politique monétaire de la Banque centrale européenne, jugeant l'euro "trop faible" aux yeux de l'Allemagne.

Interrogé par Belga, le ministre belge des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) - également présent à la FEB - a applaudi l'engagement européen de son homologue allemand. "La nécessité des réformes structurelles pour augmenter la croissance, c'est un élément qui revient souvent dans son discours", a-t-il commenté. "Il très important de le réaliser. Le gouvernement belge a déjà mené certaines réformes structurelles, mais il ne faut certainement pas s'arrêter là."

Nos partenaires