Varoufakis déclare la guerre aux riches et aux évadés fiscaux

28/02/15 à 11:46 - Mise à jour à 11:45

Source: Belga

Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis n'a pas exclu samedi l'adoption d'"une taxe extraordinaire" pour "ceux qui peuvent payer" afin d'assurer des budgets à l'équilibre.

Varoufakis déclare la guerre aux riches et aux évadés fiscaux

© BELGAIMAGE

"Nous nous sommes engagés à avoir des budgets à l'équilibre. Si je suis contraint d'imposer une taxe extraordinaire, je le ferai mais ce sera pour ceux qui peuvent payer (...), on ne va pas demander de l'argent à ceux qui souffrent", a déclaré le ministre lors d'un entretien à la télévision grecque Skaï.

"On s'intéresse à ceux qui disposent de l'argent et ils n'ont jamais payé. Ils sont notre cible et on sera impitoyable", a-t-il ajouté. "On veut trouver une solution pour faire payer ceux qui ont de l'argent", a-t-il insisté. Le ministre a notamment souhaité que les partenaires européens "aident la Grèce s'agissant de leurs propres compagnies (qui échappent à l'impôt, ndlr) et pas seulement pour nous donner des leçons".

Le Premier ministre Alexis Tsipras a annoncé vendredi soir un premier train de mesures pour lutter contre l'évasion fiscale et accroître les recettes de l'Etat en incitant les contribuables à payer une partie de leurs arriérés.

Le cumul des arriérés d'impôts des contribuables grecs s'élève à 76 milliards d'euros et continue d'augmenter tous les mois, en raison des difficultés économiques des ménages.

Après d'âpres négociations, la Grèce a réussi à obtenir une extension du plan d'aide européen en s'engageant toutefois à mettre en place une série de mesures pour assurer l'équilibre budgétaire, dégager des excédents primaires budgétaires (hors service de la dette) et honorer ses dettes vis-à-vis les créanciers, l'UE et le FMI.

Nos partenaires