USA vs Chine : la guerre des nerfs autour du yuan

30/09/10 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Trends-Tendances

Les Etats-Unis viennent de se doter d'une loi leur permettant d'imposer des droits de douane spéciaux sur les produits importés de pays dont la monnaie est sous-évaluée. L'Empire du milieu contre-attaque.

USA vs Chine : la guerre des nerfs autour du yuan

© Bloomberg

La Chambre des représentants américaine a approuvé mercredi un projet de loi prévoyant des mesures de rétorsion contre la Chine, accusée de sous-évaluer sa monnaie, le yuan, pour soutenir ses exportations. Les élus ont adopté le texte par 348 voix contre 79 peu après que le président Obama eut de nouveau émis des critiques sur la sous-évaluation de la monnaie chinoise.

Le texte permettrait l'imposition de droits de douane pénalisant les produits importés de pays dont la monnaie est sous-évaluée. Il a été approuvé vendredi par la commission chargée des questions financières et fiscales. Il doit encore être approuvé par le Sénat.

"Si je fais pression sur la Chine à propos de sa monnaie, c'est parce que cette monnaie est sous-évaluée, a déclaré Barack Obama. Ce n'est pas la raison principale de notre déficit commercial mais cela contribue à notre déficit commercial." Le président américain avait déjà fait état de cette position la semaine dernière lors d'une rencontre avec le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, en marge de l'assemblée générale de l'Onu à New York.

La loi proposée permettrait au département américain du Commerce d'appliquer des droits de douane compensatoires s'il est prouvé, conformément aux critères de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qu'un gouvernement agit sur son taux de change et contribue de cette façon à "subventionner" ses exportations.

Ces pressions vont "nuire gravement" au commerce avec les Etats-Unis, menace Pékin

"Lancer des enquêtes antisubventions sur la base du taux de change n'est pas conforme aux règles de l'Organisation mondiale du commerce", a dénoncé Yao Jian, porte-parole du ministère chinois du Commerce, cité par l'agence Chine Nouvelle.

Selon l'OMC, un gouvernement qui agit sur son taux de change contribue de cette façon à "subventionner" ses exportations. Juste avant le vote à Washington mercredi, la banque centrale chinoise a promis une "flexibilité accrue" du yuan... mais sans calendrier ni engagements précis.

"Les pressions sur le yuan vont nuire gravement aux relations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, a menacé Jiang Yu, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d'un point de presse. La Chine s'oppose fermement au projet de loi de la Chambre des représentants sur le yuan."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires