USA: légère remontée du chômage malgré 171 000 nouveaux emplois

02/11/12 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Source: Trends-Tendances

Le taux de chômage est légèrement remonté aux Etats-Unis en octobre, en dépit d'une accélération des embauches dans le pays, selon le rapport officiel sur l'emploi publié vendredi à Washington, à quatre jours de l'élection présidentielle américaine.

USA: légère remontée du chômage malgré 171 000 nouveaux emplois

© Thinkstock - Image d'illustration

Le taux de chômage officiel est remonté de 0,1 point pour s'établir à 7,9%, après une chute totalement inattendue en septembre, qui l'avait fait tomber à son niveau le plus faible depuis l'arrivée du président Barack Obama à la Maison Blanche en janvier 2009.

Cette remontée du chômage est conforme à la prévision médiane des analystes. Les chiffres, publiés par le département du Travail, sont meilleurs en ce qui concerne les embauches.

Selon le ministère, l'économie américaine a créé en effet 171.000 emplois de plus qu'elle n'en détruisait en octobre.

Le solde net des embauches apparaît ainsi en hausse de 16% par rapport à septembre, et nettement supérieur à la prévision médiane des analystes, qui donnait 125.000 créations de postes nettes.

D'autre part, le ministère a revu en hausse de 33% son estimation des embauches pour août et septembre, ce qui tend à expliquer a posteriori la forte baisse du taux de chômage relevée en septembre (-0,3 point).

Le solde des créations d'emplois nettes du secteur privé en octobre (184.000), en hausse 44% sur un mois, est à son plus haut niveau depuis février et nettement supérieur à ce sur quoi tablaient les analystes (130.000).

Le triste rappel "d'une économie au point mort " pour Romney

Le candidat républicain à la présidentielle américaine, Mitt Romney, en a profité vendredi pour déclarer que les chiffres mensuels du chômage constituaient un "triste rappel" du fait que l'économie du pays est "quasiment au point mort". "Le taux de chômage est plus haut que quand le président (Barack) Obama a pris ses fonctions, et il y a toujours 23 millions d'Américains qui peinent à trouver un emploi", a affirmé M. Romney, quatre jours avant l'élection lors de laquelle il disputera la Maison Blanche au dirigeant démocrate sortant.

"Mardi, les Etats-Unis vont effectuer un choix entre la stagnation et la prospérité. Depuis quatre ans, la politique du président Obama a écrasé la classe moyenne américaine. Depuis quatre ans, le président Obama nous a dit que nous faisions des progrès et que les choses s'amélioraient", a ajouté M. Romney dans un communiqué.

"Pour trop d'Américains, ces promesses sonnent creux. Nous pouvons faire mieux. Nous pouvons obtenir une vraie croissance, créer des millions d'emplois bien rémunérés", a assuré l'ancien gouverneur du Massachusetts.

"Quand je serai président, j'effectuerai de réels changements qui produiront une vraie reprise, pour que les quatre prochaines années soient meilleures que les quatre dernières", a encore promis le candidat.

Le taux de chômage est légèrement remonté aux Etats-Unis en octobre, en dépit d'une accélération des embauches dans le pays, selon le rapport officiel sur l'emploi publié vendredi.

Selon ces statistiques, l'économie américaine a créé 171.000 emplois de plus qu'elle n'en détruisait en octobre, et les estimations d'embauches pour août et septembre ont été nettement revues à la hausse, aspect sur lequel M. Obama devrait insister lors de ses discours prévus dans la journée dans l'Ohio (nord).

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires