USA: créations d'emplois décevantes en décembre

06/01/17 à 16:40 - Mise à jour à 16:40

Source: Afp

Le taux de chômage aux Etats-Unis a légèrement remonté en décembre sur fond de créations d'emplois moins fortes que prévu, a indiqué le département du Travail vendredi.

USA: créations d'emplois décevantes en décembre

© AFP

Les Etats-Unis ont créé 156.000 emplois de plus qu'ils n'en ont détruits au cours du dernier mois de l'année 2016, en données corrigées des variations saisonnières, en net ralentissement par rapport à novembre (-23,5%) et alors que les analystes tablaient sur 175.000.

Le ministère a toutefois nettement revu en hausse le chiffre des créations d'emplois en novembre, désormais évalué à 204.000 contre une première estimation de 178.000.

Ces créations d'emplois décevantes se sont accompagnées d'une légère remontée du taux de chômage, à 4,7% (+0,1 point), proche de son plus bas niveau depuis 2007, pour ce dernier rapport sur l'emploi de l'ère Obama. Le nombre de chômeurs aux Etats-Unis s'est établi à 7,5 millions, en hausse de 120.000 sur un mois.

Il s'agit également du dernier indicateur économique phare avant l'arrivée au pouvoir le 20 janvier du républicain Donald Trump qui a été élu en promettant de ramener les emplois aux Etats-Unis.

En décembre, les créations ont été notamment dynamiques dans la santé (+43.000), dans les services sociaux (+20.000), dans les restaurants et débits de boissons (+30.000) ou dans le secteur financier (+13.000), a indiqué le ministère.

Après deux mois dans le rouge, le secteur manufacturier --une des priorités du président élu Donald Trump-- a retrouvé des couleurs en créant 17.000 emplois en décembre.

Plombé par la chute des cours énergétiques, le secteur extractif a en revanché détruit des emplois en décembre (-2.000) tout comme le BTP (-3.000).

Mesure observée de près par la banque centrale américaine (Fed) pour guetter un frémissement de l'inflation, le salaire horaire moyen est reparti à la hausse en gagnant 10 cents en décembre pour s'établir à 26,90 dollars.

En savoir plus sur:

Nos partenaires